Aptar Annecy renaît de ses cendres

Après deux ans de travaux, en raison de l’incendie qui a ravagé 25 % de l’usine Aptar d’Annecy, celle-ci rouvre ses portes et affiche déjà un rendement à la hausse. Plus qu’une remise à niveau du matériel, le fournisseur de capots a investi dans la réfection de son système d’anodisation.


Cet article est réservé aux abonnés

- Vous êtes abonné(e), identifiez-vous dans la colonne de droite.
- Vous n'êtes pas abonné(e) : Découvrez nos offres d'abonnements !

Facebook
Twitter
LINKEDIN

Cher(e)s abonné(es),

Dans ce contexte de crise sanitaire, nous avons pris la décision de ne plus imprimer nos éditions jusqu’à la sortie de cette période difficile. Afin que nous puissions continuer à vous fournir votre magazine par email, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous.