Aptar Annecy renaît de ses cendres

Après deux ans de travaux, en raison de l’incendie qui a ravagé 25 % de l’usine Aptar d’Annecy, celle-ci rouvre ses portes et affiche déjà un rendement à la hausse. Plus qu’une remise à niveau du matériel, le fournisseur de capots a investi dans la réfection de son système d’anodisation.


Cet article est réservé aux abonnés

- Vous êtes abonné(e), identifiez-vous dans la colonne de droite.
- Vous n'êtes pas abonné(e) : Découvrez nos offres d'abonnements !

Facebook
Twitter
LINKEDIN