Sephora se fait premium à Hong Kong

L’enseigne fait son retour sur l’archipel qu’elle a qui é il y a près de dix ans. Elle a inauguré un premier magasin dans le mall IFC – International Finance Centre – situé dans un quartier d’aaires. Une adresse chic pour un concept qui l’est tout autant.

1. LE CALEPINAGE NOIR ET BLANC

Le calepinage noir et blanc, si reconnaissable de la marque Sephora, est bien là. Mais il est quelque peu différent de celui qui habille les points de vente Sephora, dans la plupart des pays. « Avec les équipes de Sephora, nous l’avons retravaillé afin d’apporter plus de douceur, d’élégance. Par exemple, les stries sont moins droites, plus graphiques », affirme Shyama Menon, manager de l’agence de retail-design Malherbe Paris à Hong Kong. Ce n’est pas le seul changement. « Nous avons joué avec la lumière pour davantage faire ressortir le blanc et les matériaux des meubles plus glossy. Le sol est recouvert d’un plancher en bois blanchi. » Le magasin est plus lumineux.

2. LA CIRCULATION

La circulation a également été modifiée. Même si la coque du point de vente est sous la forme d’un rectangle d’environ 440 m², tout en longueur, il n’y a pas de large allée invitant dès l’entrée le client à prolonger sa visite. « Le parcours n’est pas rectiligne, mais triangulaire, indique Shyama Menon, un espace expérientiel est implanté à l’entrée. »

3. UN BEAUTY STUDIO

Un Beauty Studio équipé de tables, de miroirs digitaux propose en effet de tester les soins et les maquillages. En plus des recommandations des conseillers, des tutos sont mis à la disposition des clients. Des KOL – Key Opinion Leader –, véritables stars en Chine, peuvent également animer des cours de make-up.

4. MARQUES TENDANCE

Autour du Beauty Studio, Sephora a entre autre installé des marques de soin et de maquillage tendance dont il est le distributeur exclusif. La plupart sont encore ou pas du tout diffusées à Hong Kong. Il en est ainsi de l’américaine Drunk Elephant (Shiseido) ou de Fenty Beauty (Kendo-LVMH).

5. LES PARFUMS

Les parfums se situent vers le fond du magasin, avant la zone d’encaissement. Un Hair Bar permet d’essayer les accessoires (sèche-cheveux…), avant d’acheter les produits.

6. DES SERVICES DIGITAUX

Sephora prévoit de déployer des services digitaux dans ce magasin. « La grande majorité des habitants de la ville commencent leur shopping en consultant les avis, les prix sur les réseaux sociaux, les sites marchands, rappelle Shyama Menon. Quand ils arrivent dans le lieu de vente, il ne faut donc pas les décevoir, et leur donner les moyens de vivre une expérience avec le Beauty Studio, mais aussi avec un grand nombre de conseillers-conseillères formés depuis plusieurs mois ; leur donner aussi la possibilité d’acheter ce qu’il n’y a pas forcément faute de place, en commandant sur Internet depuis le point de vente.ž» Un deuxième Sephora doit ouvrir avant la fin de l’année dans la ville, cette fois dans une zone de shopping très dense, plus populaire que le mall IFC, à Causeway Bay.

Maryline Le Theuf

Facebook
Twitter
LINKEDIN