étude : les pharmacies souffrent d’une mauvaise image prix

«Les pharmaciens doivent fidéliser les acheteuses de soins qui fréquentent aussi, pour la plupart, quatre autres circuits de distribution.» Nicolas Benoliel, DG de Gallileo Business Consulting.

Cet article est réservé aux abonnés

- Vous êtes abonné(e), identifiez-vous dans la colonne de droite.
- Vous n'êtes pas abonné(e) : Découvrez nos offres d'abonnements !

Facebook
Twitter