La reponse de la Febea : « une fausse réassurance »

La Fédération des entreprises de la beauté (Fébéa), qui surveille de près la montée en puissance des applis, reconnaît la pertinence de celles-ci. Mais Anne Dux, Directrice des affaires scientifiques et réglementaires, pointe du doigt certaines lacunes qui mériteraient d’être corrigées pour délivrer une information plus rigoureuse au consommateur.


Cet article est réservé aux abonnés

- Vous êtes abonné(e), identifiez-vous dans la colonne de droite.
- Vous n'êtes pas abonné(e) : Découvrez nos offres d'abonnements !

Facebook
Twitter