5 février 2015

Article

LES COULISSES DE LA CRÉATION

Les microbulles de Chanel

Après plus de quatre années de co-développement, Chanel propose le premier soin à base de microbulles d’actifs sans membrane gélatineuse, pour des actifs mieux protégés, mais sans ajout de conservateurs.

DR

Une technologie de pointe

Si nous connaissions déjà les soins encapsulés sous forme de perles, ce lancement constitue la génération suivante, bien plus fine. En co-développement avec une start-up marseillaise nommée Capsum, Chanel a effectivement créé un sérum dans lequel ont été incorporées des microbulles de Camellia Alba PFA, sans aucune membrane gélatineuse. En beauté, cette avancée, menée grâce à des travaux sur la microfluidique, permet d’offrir des actifs mieux préservés, plus stables et efficaces. Ensemble, les deux sociétés ont travaillé plus de trois ans et essayé pas moins de 143 versions du produit ! Désormais, le mécanisme est rodé et la production s’organise. Déjà près de 1 milliard de ces microbulles de beauté sont sorties, au goutte à goutte, des chaînes de production de la PME à Marseille, avant d’être emprisonnées dans la formule.

Une texture fondante

L’absence de membrane permet d’éviter tout film résiduel lors de l’éclatement de la bulle et d’offrir une texture particulièrement fraîche et confortable à l’application. cette formulation permet aussi une meilleure pénétration, donc absorption des actifs. C’est «l’association de deux polymères qui s’assemblent comme des Velcros moléculaires qui permet de fermer la bulle», explique Marie-Hélène Lair, responsable de la communication scientifique de Chanel. À l’intérieur, l’huile précieuse de Camellia Alba PFA est d’autant mieux protégée, elle agit pour un effet repulpant, une peau rebondie. Tandis que la solution autour est constituée de Camellia albaPFA aux propriétés hydratantes et d’un antioxydant, le blue ginger. Au global, Hydra Beauty Micro Sérum de Chanel (30 ml, 81 euros) offre un flash d’hydratation. Selon des études, le sentiment d’hydratation est immédiat, et deux heures après l’application, la peau affiche +95% d’hydratation, et un effet repulpant de +32% un mois plus tard.

Une formulation courte

Grâce à l’absence de membrane pour protéger l’actif, la formule est plus courte, vierge de tout tensioactif et d'agents de texture comme les silicones. Ce qui la rend appréciable des clients qui cherchent à les éviter, notamment les peaux intolérantes ou allergiques.

Un flacon protecteur

Pour entourer cette belle innovation, Chanel a choisi un écrin à la hauteur de la nouveauté. Un petit flacon-pompe airless qui laisse voir les fameuses bulles par transparence, sans pour autant qu’elles soient atteintes par de quelconques rayons. À chaque pression, le flacon délivre la juste dose de produit prête à être appliquée sur le visage.

Par Angélique Vallez d'Erceville Dernière mise à jour: 20 janvier 2015