Nous avons de fortes ambitions dans le maquillage

Pour Eldon Schaffer, President d’Aptar Beauty + Home et Alexandra Chauvigné, Business Unit Soin & Maquillage, le développement du groupe spécialiste des systèmes de dispensing (pompes, valves, closures…) passe par une diversification dans les packagings pour le maquillage.

Quelle est la position d’Aptar sur le marché du packaging maquillage ?
Nous sommes encore un petit acteur puisque la majorité de nos 1,3 Md$ de chiffre d’affaires (Aptar Beauty + Home) est réalisé avec le dispensing. Dans ce domaine, nous fournissons d’ailleurs des pompes pour les fonds de teint. Nous sommes déjà en contact avec des marques de maquillage qui sont de plus en plus nombreuses à nous demander des solutions packagings pour des produits pour les lèvres, les yeux. Le maquillage est le troisième poste d’investissement de nos clients, après le soin du visage et le capillaire. L’une des premières étapes était de se développer dans la fabrication d’emballages pour le maquillage des lèvres. C’est ce que nous avons fait en achetant un expert dans ce domaine : la société Reboul.

Comment Reboul s’intègre dans le groupe…
Reboul qui réalise une dizaine de millions d’euros de chiffre d’affaires est complètement intégré à la Business Unit Soin & Maquillage du groupe. Mais nous voulons préserver l’expertise des 94 salariés, l’agilité de cette société largement reconnus sur le marché.

…et comment allez-vous mettre en place des synergies entre les unités de production Aptar ?
Près d’Annecy, nous avons une usine spécialisée dans l’emboutissage et l’anodisation. Celle de Reboul qui fait aussi de l’emboutissage, étant située qu’à 4 km, nous pouvons imaginer que leurs pièces soient anodisées sur notre site Aptar. Nous allons accroître la fabrication sur les lignes existantes. Si cela marche bien, nous investirons sur des outils de production. Les marques nous challengent sur l’innovation. Plus de 3% du chiffre d’affaires du groupe est investi en recherche et développement. Désormais, nous lui adjoindrons la technique de Reboul notamment sur les mécanismes de rouges à lèvres. Les premières nouveautés communes sortiront fin 2019. Nous travaillons sur les nouvelles gestuelles également en partenariat avec des formulateurs. Nous nous sommes aussi attaché les services d’un make-up artist, Fred Farrugia.

Quelles réponses apportez-vous aux marques notamment indies, à la recherche d’un full service ?
Nous avons une organisation des ventes consacrée à ces petites marques qui croissent très vite sur le marché de la beauté. Nous avons également un niveau de stock qui permet de répondre facilement et rapidement à ces indies. En ce qui concerne le full service, nous avons des équipes dédiées qui ont été mises en place il y a quelques années pour notre activité mini-packaging. Par conséquent, nous pouvons répondre à la demande au cas par cas.

Quels sont vos projets de croissance ?
L’Asie, en forte croissance, est un élément clé dans le développement du groupe. Il a donc été décidé de renforcer nos structures en nommant Xiangwei Gong, président d’Aptar Asie à partir du 15 octobre prochain. ? Côté maquillage, nous consoliderons nos acquis dans un premier temps. Comme nous avons de fortes ambitions dans le maquillage, d’autres opérations de croissance externe restent toujours possibles.

PROPOS RECUEILLIS PAR MARYLINE LE THEUF ET JESSICA HUYNH

Facebook
Twitter