MAKE-UP. Pour la rentrée, les collections des grandes marques proposent de se mettre en beauté avec un look qui ne fait pas dans la demi-mesure. Des nuances intenses, limite gothique, mais très glamour et le temps d’une collection.

Les maisons de luxe donnent le « la » des tendances maquillage avec leurs collections. Un look à reproduire avec des teintes souvent en éditions limitées, des produits inédits et un star product à ne pas rater, pierre angulaire de l’offre. Si l’automne est généralement propice aux teintes de terre, pour 2018 les marques sélectives ont imaginé des harmonies plus chaudes avec une suite de rouges déjà beaucoup vus cet été, dans une version plus dramatique.

Ainsi, avec Dior en Diable, la maison de couture de LVMH voit rouge. Avec une palette de tons chauds, la collection automne-hiver révèle une femme Dior audacieuse et explosive avec un nuancier qui embrase le teint. La collection fait la part belle aux couleurs flamboyantes avec, par exemple, un Rouge Blush (47 e) dans la teinte Charnelle qui habille les joues d’un pêche orangé lumineux. Une couleur fil rouge déclinée en rouge à lèvres (37 e), gloss (37 e), palette yeux (61 e) et vernis (27 e). La gamme est complétée par des références rouge vif, bordeaux et nude, ainsi qu’un enlumineur (44 e).

Toujours dans l’écurie de LVMH, Givenchy aussi explore les facettes du rouge, mais dans une version pailletée qui rappelle les sequins des robes de la maison de couture. Attendu sur les lèvres, avec un Rouge Interdit (32,50 e) dont le raisin est gravé d’étoiles et sur les ongles avec un vernis (24 e), il est surtout joué sur le regard. La palette pour les yeux Midnight Skies met en avant une nuance rouge sensuelle dotée d’une nacre inédite pour un effet métallique, entourée de trois faux noirs. Nicolas Degennes, à la tête du maquillage de Givenchy, ne s’est pas arrêté là et complète l’offre avec un mascara Noir Interdit en Dark Red (34 e), un Liner Vinyl en Red Night (33 e),mais surtout une Encre à cils (28,50 e) à déposer sur les cils déjà maquillés en noir pour intensifier le look.

Pour la rentrée, Chanel explore la couleur sous le spectre du mat, et oppose au rouge un bleu profond, avec la collection Apotheosis signée Lucia Pica. La gamme maquille les yeux avec des palettes Quatre ombres (53 e) et des Stylos contour et ombre (31 e) dans les tons bleus et gris tandis que la bouche est réchauffée avec des Rouge Crayons (35 e) et Rouge Allure Ink (36 e) oscillant entre le rose et le cassis. Le teint illumine grâce à un blush rose frais (42 e). Les ongles s’habillent de rouge et de bordeaux avec Le vernis (25 e).

Guerlain, de son côté, semble vouloir prolonger l’été. Olivier Echaudemaison, directeur créatif du maquillage, imagine de nouvelles nuances pour le rouge à lèvres emblématique de la maison, le Kiss Kiss (37,50 e). Cinq teintes qui ne se contentent pas d’être sur le raisin, mais ornent aussi les packagings, dans une harmonie classique, mais haute en couleurs : rouge, corail, rose… La marque de LVMH lance aussi ses premiers blush deuxtons (deux nuances, 47 e) qui permettent de reproduire la technique du draping avec un illuminateur pour rehausser l’éclat et une couleur pour la bonne mine.

Après Olympia Le-Tan, Lancôme donne carte blanche au duo de Proenza-Schouler pour dicter le look de la rentrée. La griffe américaine, qui a lancé une première eau de parfum sous licence avec L’Oréal Luxe, fait la part belle aux couleurs acidulées et a redessiné l’emblème de Lancôme. La rose revêt le temps de la collection une silhouette plus arty très géométrique. Chroma Collection qui permet de créer des looks graphiques comme une bouche bicolore comprend des palettes yeux (49 e), des crayons kajal (29 e), des rouges à lèvres L’Absolu Rouge (29,50 e) et Matte Shaker (25,50 e), des duos rouges et gloss (25 e), un enlumineur cushion (46 e), un mascara (26 e) et des vernis (22 e).

Facebook
Twitter