MOYEN-ORIENT : les marques locales ont la cote

 

« Contraint par des conditions macroéconomiques difficiles et un environnement en pleine évolution, le marché de la beauté haut de gamme a diminué de 5% en 2017, constate le groupe Chalhoub, distributeur de marques de luxe aux Moyen-Orient. Face à cette baisse des ventes, les marques internationales ont réduit leurs investissements marketing. » Tandis que les initiatives locales, objet du dernier livre blanc du groupe, gagnent du terrain encouragées par une demande croissante de personnalisation de l’offre et par les réseaux sociaux. C’est le cas des parfums Ghawali, Arcadia, Odict, Ne’emah, Widian… Dans la région du Golfe, les parfums orientaux représentent 60 à 65% du marché local. « Un nombre croissant d’entrepreneurs locaux comblent le vide (…) et changent la scène de la beauté du Golfe », constate Patrick Chalhoub, co-PDG du groupe du même nom.

Facebook
Twitter