PARFUM : cacharel interpelle les jeunes femmes

La marque (L’Oréal Luxe) à l’origine du premier parfum de jeunes filles en 1978 (Anaïs Anaïs), puis d’Amor Amor en 2003, récidive. Et quoi de plus emblématique qu’un rouge à lèvres tranché pour la jeune génération ? D’où ce flacon éloquent en verre noir matelassé rehaussé d’un bâton de rouge vibrant, avec un nom revendicatif «Yes I Am » (Edp 30 ml, 42€ ; 50 ml, 69€ ; 75 ml, 89€). L’égérie est la chanteuse de pop-soul britannique Izzy Bizu, avec son titre White Tiger dans le film publicitaire. Côté parfum, après l’envol fruité framboise-mandarine, un cœur blanc de jasmin-gardénia plonge dans un lait de cardamome crémeux épicé, (même si la note « praline » reste décelable), sur lit de santal et benjoin. Une addiction signée Honorine Blanc et Christophe Raynaud (Firmenich). Depuis le 22 janvier en parfumeries et grands magasins. 

Facebook
Twitter