À l’heure de la mondialisation, jamais les rituels de beauté locaux n’ont été aussi forts. Sous l’impulsion de distributeurs en quête d’offres différenciantes, ils ont franchi les frontières, se sont universalisées. Les Françaises ont ainsi pu découvrir les multiples étapes de démaquillage des Asiatiques avec l’arrivée des marques coréennes, le maquillage du teint à l’américaine… K Beauty, contouring, strobing et autres tendances doivent aussi leur démocratisation aux réseaux sociaux. Malgré tout, les femmes sont restées très attachées à leurs habitudes quel que soit leur pays d’origine. Les conseillères des magasins situés dans les zones touristiques le constatent régulièrement. Les Brésiliennes privilégient les parfums, les Japonaises le soin… Des clichés qui font toujours foi. Les particularités culturelles sont bien ancrées et continuent d’influencer les habitudes d’achat. Un élément fédère, néanmoins, les différentes nationalités : l’aura des marques, le made in France. 

Facebook
Twitter