RÉGLEMENTATION : perturbateurs endocriniens : Bruxelles revoit sa copie

Après la grogne des ONG suscitée par la première version, la Commission européenne revient avec une nouvelle définition des perturbateurs endocriniens. Sont considérés comme tels, des substances répondant à trois critères : elles agissent sur le système hormonal et en altèrent ses fonctions; elles doivent également avoir un effet négatif sur un organisme ou sa descendance; enfin, le lien entre mode d’action et effet doit être établi.  

Facebook
Twitter