Edito : l’art du mouvement

« Le mouvement est principe de toute vie », écrivait Léonard de Vinci à la fin du XVe siècle. A cet égard, le secteur de la cosmétique est très vivant. En ce début d’année, moment propice aux bilans et résolutions, en regardant en arrière, que de mutations a-t-il vécu. La consolidation des réseaux de distribution, de la grande distribution qui avait une longueur d’avance et a initié le développement des marques de distributeurs. Les parfumeries qui ont misé sur les marques exclusives. L’explosion du digital qui a vu la montée en puissance des sites e-commerce, du drive, du click & collect et des places de marché. Côté industriel, forte consolidation des marques avec en point d’orgue Coty devenu numéro 3 mondial en absorbant la beauté de P & G (voir cosmétiquemag n°189), des prestataires qui ont fait en plus leur révolution du full service. Pour tous, l’enjeu de l’internationalisation via le travel retail, les Amériques et l’eldorado de l’Asie. Et de s’adapter à un consommateur avec lequel il faut désormais intéragir via la puissance des réseaux sociaux. Ces tendances de fond vont encore se déployer et évoluer en 2018 notamment sous la pression des pure players que sont Amazon, Alibaba et compagnie (lire p. 8) avec leurs marketplaces. Cosmétiquemag vous souhaite une année 2018 pleine d’énergie pour relever – avec succès – tous ces défis et enrichira son offre de contenus pour vous accompagner sur ce chemin mouvant.

Facebook
Twitter