Les coups de cœur de la rédaction

Puissants sans être entêtants, confortables sans passer inaperçus : les jus qui ont retenu l’attention de Cosmetiquemag.

Twilly d’Hermès

 Pensé pour conquérir la millenniale, Twilly propose un jus qui s’affranchit des codes gourmands ce qui le distingue et lui permet même de séduire une cible moins jeune. Composé par Christine Nagel, parfumeur de la maison Hermès à qui l’on doit Galop d’Hermès, qui avait tapé dans l’œil de la rédaction l’an dernier pour son audace. Moins clivante, Twilly est une fragrance ambrée florale qui condense beaucoup de notes stars de 2017. La composition est construite autour du gingembre et de l’orange bigarade. Les notes de tête laisse ensuite place à un cœur amandé aux accents de fève tonka. L’ensemble révèle ensuite une tubéreuse tendre et lumineuse associée à un santal aux facettes lactées.

 

Pure XS de Paco Rabanne


Design massif en forme de briquet, poids lourd et velours en main, la marque de Puig signe le retour de la saga XS, dont le dernier grand masculin était Black XS en 2015. Pure XS symbolise l’excès et l’érotisme, et comme son prédécesseur lui aussi une touche légèrement addictive. Composée par Anne Flipo et Caroline Dumur (IFF), cette fragrance qui mêle chaud et froid s’ouvre sur un gingembre extrait au C02 mêlé au thym. Les notes se réchauffent par la suite avec de la cannelle, de la vanille et la myrrhe, fond construisent la profondeur au jus tout en assurant un côté confortable.

 

Concrete de Comme des garçons


Connue pour ces fragrances sans compromis, la marque elle aussi chez Puig garde cette même ligne de conduite avec Concrete. Inspiration de béton (comme son flacon justement trempé plusieurs fois dans le béton) pour un jus boisé qui réinterprète le santal. Celui-ci ne mise pas sur l’aspect crémeux de la matière, qui en perd son côté sensuel au profit d’un résultat plus lumineux. Le santal est mêlé à l’oxyde de rose pour donner des accents métalliques à la composition de Nicolas Beaulieu (IFF).

Facebook
Twitter