Dossier olfaction : des tendances qui perdurent

© sacasonrisa/Fotolia

Sous les feux de la mode et dans les flacons depuis deux ans, le romantisme bucolique, l’évasion exotique et les fragrances « happy » restent du goût des marques.

Un air de campagne

L’inspiration bucolique s’invite cette année encore dans l’imaginaire des parfumeurs. Muguet, jacinthe, magnolia s’associent à la fleur d’oranger, à la lavande et aux muscs qui étaient déjà à l’honneur dans les collections luxe de Louis Vuitton et Hermès de l’an passé. En 2017, douceur et féminité sont encore au rendez-vous. Aboutissement de la recherche pour remplacer le Lilial, désormais interdite, de nouvelles molécules sont disponibles chez Givaudan (Mahonial, Nympheal), chez Firmenich (Lilyflore), chez Symrise (Lilybelle) et chez IFF (Starfleur). Dans l’Air du temps Eau Florale, c’est le chèvrefeuille qui est revendiqué pour donner un accent champêtre à la composition classique. Chez Molinard, la Fleur d’oranger gagne en naturalité grâce à des touches vertes et conserve un côté musqué et ambré sensuel. La genre rose, poudré et musqué, est aussi en rendez-vous. Chez Prada, Infusion de rose rejoint la collection phare de la marque et Daniela Andrier (Givaudan) signe un jus où la rose est musquée, piquée de galbanum et de notes miellées pour ne donner d’une impression de pétales.

Voyage en terre exotique

Le voyage fait toujours recette, mais cette année, les notes de oud, de coco et de vanille sont mises de côté pour laisser place au jasmin, à l’ylang ylang et à l’ambre. L’ambiance est davantage à l’exotisme ensoleillé et délaisse les tropiques, idylle de l’année précédente. Courrèges propose un fleuri ambré aux nuances orangées pour La Fille de l’Air Monoï. Chez Chez Guerlain, Thierry Wasser revoit sa définition de l’évasion avec une fragrance solaire. Joyeuse Tubéreuse est un jus aux facettes fleurie et ambrées, avec l’une des fleurs star de l’année qui est joliment rafraichie. Les hespéridés invitent eux aussi au voyage avec Amor Amor l’Eau Flamingo de Cacharel, une déclinaison plus fruitée.

Du bonheur en flacon

Déjà stars de l’année 2015, les parfums pop qui rendent « happy » sont toujours une garantie de succès. Des couleurs vives, des jus à la framboise, la pêche, la rose, le caramel et la vanille garantissent un univers girly. Si 2015 était l’année de Chance (Chanel) et de L’Eau florale (Repetto), 2017 est celle de Daisy Dream Kiss (Marc Jacobs) qui illustre la tendance avec un jus fleuri fruité vert et hespéridé. Dans cette tendance, tous les grands noms du parfum dotent leur best-seller d’un flanker au positionnement « happy », à l’image de Nina Ricci qui lance Les Gourmandises de Luna, flanker de Luna, un fruité gourmand. La Vie est Belle l’Eclat, nouvelle variation du parfum phare de Lancôme, devient un fleuri plus hespéridé, J’adore in Joy de Dior se pare d’un jus fleuri et fruité avec des notes hespéridés et Givenchy lance une version pop de Live Irrésistible, Eau de parfum délicieuse, un fleuri croquant. 

Facebook
Twitter