Lumière sur Charlotte Tilbury

DR

La marque anglaise qui monte sait exploiter le lien privilégié qu’entretient la créatrice de la société, maquilleuse professionnelle, avec les célébrités. Plus près de Charlotte, plus près des stars. Et son agilité sur les réseaux sociaux élargit encore plus son audience.

Portée sur les fonts baptismaux il y a trois ans, la marque Charlotte Tilbury a connu une ascension fulgurante. Les rouges à lèvres, ombres à paupières, mascaras, soins pour la peau… de la petite société anglaise sont vendus chez les grands du luxe en Grande-Bretagne (Selfridges, John Lewis, Net-a-porter) et les magasins qui comptent  outre-Atlantique (Nordstrom, Bergdorf Goodman aux États-Unis, Holt Renfrew  au Canada). L’esthéticienne n’aime guère parler chiffres, mais le magazine américain Women’s Wear Daily l’a placée dans son palmarès des dix marques de beauté les plus prometteuses et pense qu’elle finira l’année avec  75 millions de dollars de ventes dans son coffre. Pas si mal pour une jeune start-up.

Charlotte Tilbury, il est vrai, sait mettre en valeur son statut de maquilleuse des stars. La pro toute de noir vêtue, longue chevelure auburn et talons hauts s’est fait de nombreux amis dans l’univers de la mode. Le photographe Mario Testino l’appelle régulièrement pour ses couvertures de magazines féminins et l’enfant rebelle qui a grandi à Ibiza est devenue une intime de Kate Moss. Elle a beau travailler dur pour sa marque, elle reste toujours disponible pour les grands événements. En 2015, elle a pomponné l’actrice Sienna Miller et Amal Clooney pour la cérémonie des Golden Globes. Cette année encore, la belle Amal a fait appel à elle pour le festival de Cannes.

Charlotte Tilbury reste proche, toute proche des célébrités. Et ses simples clientes, espérant peut-être pénétrer dans le cercle magique, empilent les produits. Encore un peu de Sexy Sienna (Miller) pour les lèvres, à moins qu’on ne tente Amazing Grace, en souvenir de Grace Kelly.

« Elle a développé un groupe culte autour de la marque » note Guilia Prati, l’analyste du bureau d’études new yorkais L2. Ces aficionados se précipitent dans le nouveau magasin boudoir ouvert à Covent Garden à Londres. Et si elles sont trop loin, elles se plongent dans les classes offertes sur Internet par la diva du maquillage. Charlotte Tilbury a mis au point une stratégie digitale « très innovante » assure Giulia Prati. Elle explique sur YouTube et son propre site comment résoudre ses problèmes, par exemple, cacher son acné. L’équipe maison achète des publicités ciblées sur des sites de santé et bien-être qui renvoient les intéressés vers les conseils pratiques de Charlotte Tilbury. Résultat : elle a 358 809 abonnés sur YouTube, 1 million de followers sur Instagram, 330 000 amis sur Facebook… des amis avec l’amie des stars.   

Parfum magiqueLe dernier venu dans la gamme Charlotte Tilbury est un parfum : Scent of a Dream, ou encore Senteur de Rêve. « Ses fleurs intoxicantes mélangées à des ingrédients psycho actifs feront revenir de bons souvenirs de votre passé » promet la créatrice. Ce premier parfum est censé attirer tout à la fois amour, lumière, pouvoir, positivité et sexe. Charlotte Tilbury l’a concocté avec François Robert (Quintessence). Ce parfum est un mélange de tubéreuse, jasmin, encens, violette, patchouli… Le flacon de 30 ml s’arrache à 70 €, celui de 100 ml 135 €.

Facebook
Twitter