GMS : vacances critiques

Sur un an, le chiffre d’affaires de l’hygiène-beauté est plus que jamais mal en point, selon le baromètre Nielsen pour cosmétiquemag arrêté au 4 septembre 2016. Idem sur quatre semaines avec – 1,5 %. Les hypermarchés limitent les dégâts à – 0,5 %, mais la période est dure pour les supermarchés à – 3,6 %.

 

La beauté, toujours négative au CAM avec – 4,4 %, est la seule catégorie en croissance sur quatre semaines avec + 9,9 %. Elle est sauvée par les solaires à + 83,4 %, mais aussi par les soins corporels à + 3,6 % et par les autres produits visage à + 37 % grâce aux brumisateurs. Les soins et toilette du visage sont en retrait (- 14,3 % et – 3,9 %).

 

Le maquillage a fondu sous la chaleur estivale à – 9,4 % sur la période (- 2,5 % sur douze mois). Les plus touchés sont les produits de teint (- 13,7 %). Mais les yeux ne brillent guère (- 10,8 %), pas plus que les lèvres (- 7,7 %) ni les ongles (- 3,1 %). Les accessoires sont à – 11,7 %.

 

Les capillaires poursuivent leur chute, avec – 3,3 % au CAM et – 7,3 % sur quatre semaines. Les shampooings souffrent à – 3,3 %, mais pour les après-shampooings et soins c’est pire (- 9,7 %). L’été a fait virer les colorations (- 10,4 %), les coiffants vont encore plus mal que d’habitude (- 13,2 %) et les laques peinent toujours (- 6,3 %). Seules les huiles gardent la tête haute à + 5,3 %.

 

La toilette n’a guère profité des températures élevées d’août même si ses performances sont un peu moins mauvaises sur la période : – 1,7 % contre – 2,6 % sur douze mois. Sur les quatre semaines, ce sont les produits pour bains et douches qui trinquent le plus (- 2,2 %). Les savons de toilette chutent de 4,2 %. Heureusement, les déodorants restent à l’équilibre (- 0,1 %).

Facebook
Twitter