Les solaires dans l’ombre

  • – 1,8 %

Soit un très mauvais début d’été pour le chiffre d’affaires de l’hygiène-beauté sur un an, selon le baromètre Nielsen pour CosmétiqueMag arrêté au 10 juillet 2016. D’autant plus que les ventes se sont effondrées à – 6,3 % sur quatre semaines. Les hypermarchés à – 4,2 % n’ont pas échappé au marasme, les supermarchés accusant, eux, – 10,4 %.

 

  • • La beauté paye très cher le manque d’ensoleillement en début de saison avec – 5,1 % au CAM et – 19,7 % sur la période (– 18,3 % en hypermarchés et – 22,3 % en supermarchés). Les solaires à – 25,9 % n’ont pas pu émerger, mais les produits corps à – 19,1 % n’ont pas fait recette non plus. Les crèmes de soin visage souffrent encore à – 13,9 % et le petit segment des autres produits visage, jusqu’ici dopé par les masques, marque le pas à – 28,6 %.

 

  • • Le maquillage en difficulté sur un an (– 2,4 %) surnage sur quatre semaines à – 0,2 %. Ce grâce à ses performances dans les hypermarchés où il réalise + 3,5 %, les supermarchés étant à – 6,4 %. Sur la période, la catégorie est emmenée par le segment des lèvres à + 14,1 % et par le teint à + 13,9 %. Faiblesse en revanche pour les ongles à – 12,3 % alors que les yeux boudent à – 2,5 %.

 

  • • Les capillaires se montrent décevants avec – 2,7 % au CAM et – 3,4 % sur quatre semaines. Seuls les shampooings et les huiles gardent la tête hors de l’eau avec respectivement  + 0,5 % et + 4,3 %. Les après-shampooings dégringolent de 9 % et les colorations de 4 %. Les laques à – 4,7 % et les coiffants à  – 6,9 % ne redressent toujours pas la barre.

 

  • • La toilette pâtit elle aussi de la météo peu estivale avec – 1,8 % sur douze mois et – 7,2 % sur la période, pendant laquelle les hypermarchés ont enregistré – 4,4 % et les supermarchés – 12,8 %. Ce sont surtout les produits pour bains et douches qui trinquent à – 8,5 %, mais les déodorants peinent aussi à – 6,5 %. À – 4,5 %, les savons de toilette ne moussent guère non plus.
Facebook
Twitter