Vitamin Nectar de Fresh, le soin healthy

SOIN. Surfant sur la tendance du bien-être et de la beauté globale, le nouveau masque de Fresh mise sur les bienfaits des agrumes pour revitaliser la peau.

On en mangerait ! C’est le cas de le dire pour le Vitamin Nectar Vibrancy-Boosting Face Mask de Fresh, lancé ce mois-ci. Il faut dire que, comme la réclame d’une célèbre marque de yaourt, ce produit est conçu avec de «vrais morceaux de fruits». Pourtant Fresh, marque fondée à Boston en 1991 par Lev Glazman et Alina Roytberg et dans le giron du groupe LVMH depuis 2000, ne va pas jusqu’à l’alimentaire. Il s’agit bien d’un cosmétique, un masque plus exactement, l’un de ses domaines d’expertise. «Nous avons démarré avec des savons, les Oval Soap, puis avons étendu notre offre au bodycare et enfin aux soins du visage, segment qui occupe désormais 70 % de notre business», raconte Lev Glazman. Le cofondateur est toujours à la tête du développement des produits, tandis qu’Alina Roytberg veille à son identité visuelle. Un temps en France autour des années 2005, Fresh s’est retirée du marché – «le timing n’était pas bon», admet Lev Glazman – pour mieux revenir dix ans plus tard. Depuis son retour en France, elle est distribuée aux Galeries Lafayette. Puis elle a également fait son entrée au Bon Marché et au Sephora des Champs-Elysées (et sur son site marchand). Quant aux produits, bien que la marque soit née aux États-Unis, ils sont depuis toujours fabriqués en France. L’acquisition par LVMH, que le couple qualifie de «partenariat», leur a ouvert les portes de la R&D du groupe, et la mise au point des formules se fait dans son centre d’excellence Hélios, à Saint-Jean-de-Braye. 

 

Une approche nutritionnelle

Pour les équipes de Bruno Bavouzet, directeur de LVMH Recherche, faire du Fresh demande de réaliser concrètement les plus folles idées de Lev Glazman, à l’image du Vitamin Nectar. Un challenge, car le cofondateur avait en tête la vision d’une pure marmelade d’agrumes aux matières bien visibles, comme le Rose Face Mask, un best-seller de la marque dont la formule contient des pétales de rose. Les matières premières naturelles n’ont pas été faciles à trouver, et les formulateurs ont été puiser dans le catalogue des fournisseurs alimentaires. La prouesse a ensuite été de transformer cette matière délicieuse mais collante, en soin cosmétique. Un challenge presque courant pour des experts qui manipulent du sucre ou encore du thé noir dans les soins Fresh. Car pour la marque «la naturalité est clé», explique Bruno Bavouzet. Celle-ci est mêlée à des technologies modernes. «Et la sensorialité ne doit pas sacrifier à l’efficacité», ajoute Lev Glazman.

Comment celui-ci a-t-il eu l’idée d’une marmelade à appliquer sur le visage ? «Je consulte un nutritionniste depuis des années qui me prescrit des cocktails de vitamines pour me redonner de l’énergie, raconte Lev Glazman. Il y a quelques années, j’ai commencé à travailler sur une idée de beauté globale, estimant que ce qui était bon à l’intérieur devait l’être aussi pour l’extérieur». La formule mise donc sur plusieurs types de vitamines (C, E, B5), des extraits d’orange et de citron pour leur richesse en acides de fruits, et un complexe minéral (magnésium, cuivre et zinc). L’objectif du Vitamin Nectar est de revitaliser la peau, de lisser les traits et donner un teint éclatant, avec des effets immédiats et rémanents. Ses acides de fruits agissant comme un gommage, il n’est donc pas indispensable d’exfolier avant. Le Vitamin Nectar Mask est le premier produit d’une nouvelle franchise pour la marque. D’autres lancements suivront avec cette approche de bien-être global, mixé à une touche de gourmandise.  

Inspiré par une marmelade d’orange, le masque Vitamin Nectar de Fresh (100ml, 69€) est commercialisé dans quelques points de vente sélectifs depuis septembre.

Facebook
Twitter