Univar veut être leader en Europe

DR

Le distributeur d’ingrédients veut se donner les moyens de ses ambitions et opère plusieurs changements d’organisation. Le dernier : la création d’un centre d’excellence R&D dans les locaux de l’Isipca à Versailles.

C’est la partie immergée de l’iceberg. Fin juin, le distributeur d’ingrédients chimiques de spécialité a inauguré un centre d’excellence technique à Versailles, sur le campus de l’Isipca, l’école de parfumerie, d’arômes et de cosmétique. Un adresse loin d’être anodine car elle permet à l’entreprise de se faire connaître de la prochaine génération d’experts de la beauté. Quant à la création de ce centre, elle faisait partie des premières missions d’Arnita Wofford, nommé à la direction marketing de la business unit personal care du distributeur en janvier 2016. « Au même moment, l’Isipca cherchait des partenaires, d’où l’idée de venir installer notre laboratoire à Versailles », raconte-t-elle. Une équipe de trois personnes s’affaire déjà depuis mai dans ce laboratoire dernier cri. Celui-ci est consacré à l’innovation sur la catégorie des soins premium élaborés grâce au catalogue de ses partenaires, comme Dow Corning ou encore Dow Chemical. « Nous adoptons ainsi une démarche proactive, avec plus de services, ce qui est devenu une demande courante », souligne Matthew Ottaway, directeur EMEA de la branche personal care d’Univar.

 

Une structure inédite.

Cette initiative illustre bien le retournement de stratégie qu’opère Univar depuis près de 18 mois. Les premiers changements ont tout d’abord touché la structure, celle-ci adoptant « une approche inédite pour ce genre d’entreprise », assure Matthew Ottaway. Elle ne se fait plus par pays pour tous les business (personal care, mais aussi food, coating & adhesives) mais par grandes zones et par marché, avec des investissements à l’appui. « Nous avons désormais une véritable stratégie EMEA avec des directeurs généraux par pays et des commerciaux dédiés à chaque business unit, avec comme objectif de devenir le leader européen de la distribution de matières premières sur des produits à forte valeur ajoutée », poursuit le patron de la zone. L’effet de cascading se répercute : à la direction général EMEA par business unit se rattache une direction générale par pays, puis des forces de vente dédiées, qui sont ici uniquement consacrée à la cosmétique (35 personnes). « L’objectif est que ces derniers aient des nouveautés à présenter à leurs clients, régulièrement, tous les quatre mois environ », ajoute Matthew Ottaway. La structure marketing récemment mise en place, soutenue par les différents laboratoires, devrait servir ses ambitions.

ChiffresC.A. 2015 : 9 Md €800 centres de distribution dans le monde Un réseau de laboratoiresPour appuyer son discours marketing et ajouter un service supplémentaire pour ses clients, Univar compte plusieurs laboratoires d’application. Au centre d’excellence technique de l’Isipca, dont l’équipe ne travaille que sur des soins haut de gamme pour les clients du luxe, s’en ajoute un autre à Bruxelles pour le maquillage et les produits de mass-market. Univar dispose aussi de deux satellites au Caire et à Dubaï. Un troisième ouvrira bientôt ses portes à Milan. Celui-ci est destiné à devenir, dans les années qui viennent, un centre d’excellence dédié cette fois au maquillage, compte-tenu de sa position géographique et de sa proximité avec de grands acteurs de la catégorie.

Facebook
Twitter