Panorama : parfums de rentrée

PANORAMA. Les nouveaux flacons se bousculent sur les linéaires, en cette rentrée de septembre. Revue de détail des principaux lancements afin d’avoir toutes les cartes en main pour les conseiller.

FÉMININS

 

Chanel – N°5 L’Eau

La promesse.  Ce n’est pas une version diluée, mais une interprétation contemporaine très fraîche du célèbre N° 5. L’égérie est Lily-Rose Depp, fille de Vanessa Paradis et Johnny Depp.

Pour qui. Les plus jeunes qui souhaitent s’approprier ce parfum culte, avec un twist léger et moderne.

Arguments de vente. Ici, certains aldéhydes – des notes métalliques vite connotées «dadame» – ont été gommés au profit d’agrumes frais. Le bouquet chic – roses et ylang ylang – est aussi plus léger et vert, sur un fond de vétiver racé et de muscs.

Edt : 35 ml, 68 € ; 50 ml, 89 € ; 100 ml, 126 €.

 

Yves Saint Laurent Beauté (L’Oréal Luxe) – Mon Paris

La promesse. Ce parfum  est celui d’une love affair dans la ville lumière. L’élégance française se traduit par un chypre, mais délesté de son sombre habituel.

Pour qui. Les amatrices de marque couture à la recherche d’un sillage sexy. 

Arguments de vente. La tête fraîche et salivante avec bergamote, poire, fraise, framboise est facile à porter. Le cœur de jasmin et pivoine assure la féminité. En fond, un patchouli «propre», nettoyé de ses accents camphrés apporte tenue et caractère.

Edp : 30 ml, 58 € ; 50 ml, 84 € ; 100 ml, 110 €.

 

Parfums Lanvin (Interparfums) – Modern Princess

La promesse. Un parfum de séductrice qui reste facile à porter dans un flacon aux allures de robe-couture.

Pour qui. Les princesses d’aujourd’hui qui cherchent un sillage plus féminin que simplement gourmand, sans tomber dans l’écœurant.

Arguments de vente. Un parfum gai grâce aux notes fruitées de la pomme Pink Lady et de la groseille en tête. Son cœur de – jasmin, freesia – confère une touche d’ élégance sans tomber dans l’entêtement des fleurs blanches, avec un fond musqué doux.

Edt : 30 ml, 45 € ; 60 ml, 67 € ; 90 ml, 89 €.

 

Kenzo Parfums (LVMH) – Kenzo World

La promesse. Voir le monde à sa façon avec une pluie de fleurs sur lit de fruits rouges.

Pour qui. Celles qui aiment les fleuris abstraits et le renouveau de la mode Kenzo avec les deux designers Carol Lim et  et Humberto Leon.

Arguments de vente. Un gros bouquet de fleurs floues avec pour la touche jeune une poignée de fruits rouges. Le fond boisé musqué prolonge les pétales sur la peau. Le flacon reprend les détails d’un sac maison, avec aussi le motif Oeil de la ligne de bijoux The Eye.

Edp : 30 ml, 59 € ; 50 ml 84 € ; 75 ml, 104 €.

 

Parfum Nina Ricci (groupe Puig) – Luna

La promesse. Porter le parfum de la meilleure amie de Nina, son double au cheveux bruns: une nouvelle senteur gourmande dans le flacon pomme décliné en bleu.

Pour qui. Les jeunes filles qui se reconnaissent dans l’univers onirique de Nina, avec un film conte de fées dans une forêt enchantée.

Arguments de vente. Dans cette nouvelle aventure de Luna, le caramel régressif est toujours là, bordé de quelques pétales – fleur d’oranger immortelle – sur fond de musc et santal pour séduire le prince qui s’approcherait.

Edt : 30 ml, 39,87 € ; 50 ml, 58,87 € ; 80 ml, 72,58 €.

 

 

MASCULINS

 

Parfums Lalique (Lalique Groupe) – L’Insoumis

La promesse. Une fraîcheur vive qui s’écrase sur un fond boisé puissant pour un homme affirmé.

Pour qui. Ceux qui aiment son nom impertinent et veulent concilier la fraîcheur des agrumes et de la lavande avec une forte tenue.

Arguments de vente. Un superbe flacon avec ses bords sculptés d’une fougère stylisée, reprise d’une création Lalique de 1926, avec aussi un verre à la sobriété Art Déco. –Bergamote, sauge et poivre noir désaltèrent les sens, quand la lavande se frotte aux bois  puissants – vétiver, patchouli et mousse.

Edt : 50 ml, 69 € Dispo fin septembre, début octobre.

 

Diesel (L’Oréal Luxe) – Bad

La promesse. Se glisser dans la peau d’un mauvais garçon, affranchi des bonnes conventions, grâce à un sillage détonnant salé et boisé.

Pour qui. Les hommes en quête de sensations fortes qui assument un parfum original lové dans un flacon dont le revêtement avec des micro-gravures imite un cuir cueilli.

Arguments de vente. La fraîcheur est ici nouvelle vague, avec un effet salé iodé qui rehausse les agrumes et épices froides. Lavande, tabac et bois puissants montrent des muscles très virils.

Edt : 35 ml, 49 € ; 50 ml, 58 € ; 75 ml, 68 € ; 125 ml, 87 €.

 

Azzaro (Clarins Fragrances Group) – Wanted

La promesse. Sortir des conventions avec une fragrance boisée solaire et un flacon audacieux, en forme de barillet de pistolet.

Pour qui. Les jeunes hommes qui veulent se différencier avec un parfum signé et joyeux.

Arguments de vente. Un flacon qui s’ exhibe, un nom rebelle – désiré, mais aussi recherché, comme un prisonnier évadé –, et un parfum  tranché. Citron juteux, gingembre et cardamome pour cette fraîcheur longue durée qui clashe sur le sillage chaud de vétiver, tonka et bois ambrés.

Edt : 50 ml, 61,50 € ; 100 ml, 82 .

 

 

Jimmy Choo (Interparfums) – Man Intense

La promesse. Frapper encore plus fort avec une fougère orientale boisée.

Pour qui. Les séducteurs sûrs d’eux en quête de parfums corsés.

Arguments de vente. Le chaud-froid du premier parfum, une lavande fraîche qui bute contre un patchouli toujours là, un cran plus haut. En tête, une volée de poivre noir et melon aqueux contrastent avec l’ajout de cuir et de tonka qui perdurent sur la peau. Le flacon laqué noir est sur son trente-et-un, avec un motif crocodile sur le capot, clin d’œil à cette matière fétiche de la créatrice. 

Edt : 50 ml, 65€ ; 100 ml, 85 €.

 

 

Parfums Givenchy (LVMH) – Gentlemen Only Absolute

La promesse. Un parfum qui accompagne le gentleman jusqu’au bout de la nuit.

Pour qui. Un extraverti qui cherche une certaine opulence ainsi que la sophistication d’une marque couture. Son flacon noir mat avec étiquette rouge rappelle le smoking chic porté par l’égérie, Simon Baker alias Le Mentalist.

Arguments de vente. Un boisé épicé oriental qui n’a pas froid aux yeux, avec des épices chaudes – safran cannelle – pour contrecarrer la bergamote. Puis vanille et bois puissants laissent une empreinte sensuelle.

Edp : 50 ml, 70,50 € ; 100 ml, 99 €.

Les couplesC’est aussi le phénomène de la rentrée : lancer en même temps un féminin et un masculin en s’appuyant sur une campagne promotionnelle et un univers communs. Chez Paco Rabane , l’aspect un peu caché d’une soirée de jeu pour initiés est retranscrit dans One Million Privé qui ajoute, tabac et baumes à son patchouli. Alors que Lady Million Privé exhale une fleur d’oranger plus solaire et vanillée, avec aussi du cacao et du miel. Les parfums Jean-Paul Gaultier, vieux couple des années 90, se ré-enchantent en Essences avec pour Classique un jasmin plus intense rehaussé d’épices et pour Le Mâle,une fraîcheur piquée de citron sur fond  de cuir.Les Zadig&Voltaire (BPI) présentent,quant à eux, un accord très rock, sur lit de santal  aussi confortable qu’un pull en cachemire. Jasmin, baie rose et châtaigne gourmande pour This is Her; pamplemousse, poivre noir et encens troublant pour This is Him. Et vos clients, quels couples sont-ils ?

Facebook
Twitter