Kuehne & Nagel fait de la place pour Unilever

DR

Le spécialiste de la logistique a effectué des travaux d’extension sur son site de Villeneuve-Saint-Germain afin d’accompagner, entre autres, la croissance de son client qui rassemble tous ses volumes sur un même lieu.

Le 6 juin dernier, alors que les «opé beauté», période de rush dans toute la chaîne logistique, n’étaient pas encore terminées, les dirigeants de Kuehne+Nagel et Unilever se sont retrouvés pour inaugurer l’extension du site du logisticien de Villeneuve-Saint-Germain, près de Soissons (02). Un événement intervenu plus de six mois après la fin des travaux, mais qui met en lumière le partenariat de longue date qui unit les deux entreprises, en particulier sur ce lieu. «C’est une nouvelle étape qui est aujourd’hui franchie avec notre partenaire avec lequel nous travaillons déjà depuis plus de 15 ans sur ce site», rappelle Stéphane Point, président France de Kuehne+Nagel.

Une coopération fidèle entre «deux grands groupes mondiaux» comme le rappelle le patron du logisticien. Car, si les deux entreprises travaillent main dans la main en France, ils sont également partenaires au noveau mondial. Le Suisse est présent dans une centaine de pays et compte 67 000 collaborateurs. Dans l’Hexagone, Kuehne+Nagel possède 60 sites logistiques, parmi lesquels celui de Villeneuve-Saint-Germain, aujourd’hui agrandi, et emploie 9 000 personnes. 

 

Accompagner la croissance.

Grâce à son extension, la surface totale du site est passée à 30 000 m², ce qui lui permet d’accueillir désormais l’ensemble des références personal care d’Unilever. Ce dernier occupera donc une grande partie de ces nouveaux espaces destinés aux livraisons en France, où il s’agira de stocker, mais aussi de préparer de commandes, assurer la distribution… Voire monter des PLV ou constituer des lots.

Auparavant réparti entre les entrepôts de Villeneuve-Saint-Germain et de Bresle (80), le stock d’Unilever est désormais réuni sous un même toit, proche de son site de fabrication de Compiègne (60), «afin d’avoir plus de flexibilité et de réactivité pour nos clients de la grande distribution, explique Bruno Lainé, vice-président supply chain France d’Unilever. Cela va nous permettre d’être plus compétitif». Parmi les produits se trouvent bien évidemment les déodorants, catégorie en fort développement, où le groupe a récemment pris le leadership. «Cette stratégie permet d’accompagner notre croissance en France sur ce segment, et nous profitons de l’expertise de Kuehne+Nagel sur ces produits potentiellement dangereux», ajoute-t-il. En effet, ce site classé Seveso seuil haut stocke près de 1 500 références au total et expédie 70 000 palettes par an.

Chiffres dans la fausse col : Chiffre d’affaires 2015 de Kuehne+Nagel : 16,7 MdCHF (15,4 Md€)Chiffre d’affaires 2015 d’Unilever : 12,5 Md€ Une nouvelle étape durable«Cette extension qui accompagne la croissance de notre client est une étape, mais pas la fin, souligne Stéphane Point, président France de Kuehne+Nagel. On attend de nous d’être encore plus innovant, notamment sur les questions de développement durable». En effet, si les dirigeants ont beaucoup insisté sur l’aspect pratique et l’avantage compétitif que représente l’opération, elle permet aussi un effort supplémentaire en matière de politique durable. «La proximité avec notre site de production et la consolidation dans un même lieu signifie aussi moins de camion sur les routes, moins de transports». Une empreinte carbone allégée pour Unilever, une priorité dans le cadre du plan Sustainable Living du groupe. 

Facebook
Twitter