Le bronzage joue les prolongations

Décryptage. Selon leur formulation, les prolongateurs de bronzage peuvent agir à plusieurs niveaux. Ils se déclinent dans toutes sortes de galéniques, y compris celles adaptées à une utilisation sous la douche.

Qu’est-ce que c’est, à quoi ça sert ?

Leur promesse est contenue dans leur nom, les produits prolongateurs sont destinés à entretenir et à conserver plus longtemps l’éclat du bronzage. Pour obtenir ce résultat, ils peuvent offrir (et/ou cumuler) trois sortes d’actions. La première consiste très classiquement à hydrater, nourrir, apaiser, réparer et aussi à préparer la peau à une nouvelle exposition. La deuxième possibilité est de s’appuyer sur le fonctionnement de la peau pour stimuler la synthèse de la mélatonine avec des actifs naturels (issus du caroubier chez Guerlain, par exemple). Catherine Herbemont, responsable de la formation chez Coty (Lancaster), conseille de continuer à utiliser son prolongateur, comme le best-seller de la marque Tan Maximizer lait visage et corps, au retour des vacances : «Cela fait durer le bronzage jusqu’à un mois après la dernière exposition au soleil». Certaines formules empruntées aux autobronzants permettent également d’entretenir le hâle grâce à de la DHA (dihydroxyacétone, molécule de la famille des sucres) et de l’érythrulose.

 

Les piliers du marché

Super soin après-soleil prolongateur de bronzage de Sisley

La promesse : un bronzage uniforme, doré, et qui dure plus longtemps pour toutes les peaux. En bonus, une texture fluide et non grasse, un parfum agréable. 150 ml, 116,50 €. Parfumeries.

 

Baume après-soleil hydratant régénérant prolongateur de bronzage de Sephora (LVMH)

La promesse : sublimer la peau et entretenir le hâle avec un actif prolongateur glissé dans une texture fondante enrichie en aloe vera hydratant et régénérant. 200 ml, 10,95 €. Sephora.

 

Addition concentré éclat de Clarins

La promesse : trois gouttes dans son hydratant ou son antirides pour intensifier le hâle, deux pour l’entretenir. Le dosage subtil en DHA et en érythrulose naturels se combine à de l’aloe vera. 15 ml, 25 €. Parfumeries.

 

Lait de soin apaisant hydratant Esthederm (Naos)

La promesse : un bronzage plus naturel, intense et durable grâce au brevet Adaptasun (un hexapeptide biomimétique, des oligoéléments, des acides aminés spécifiques, de la vitamine F) pour booster la mélanogénèse. 200 ml, 46 €. Instituts, parfumeries.

 

Les nouveautés

Lait corps sous la douche Tan maximizer de Lancaster (Coty)

La promesse : des actifs soins et prolongateurs de bronzage piégés dans une phase lipophile qui résiste au rinçage à l’eau. 200 ml, 25 €. Parfumeries.

 

Lait en brume hâle sublime SPF 30 de Dior (LVMH)

La promesse : intégré à une texture poids plume, un duo d’actifs d’origine naturelle pour stimuler le bronzage et le maintenir après l’exposition. Parfumé au Monoï. 125 ml, 44,50 €. Parfumeries.

 

Terracotta L’eau hâlée de Guerlain (LVMH)

La promesse : un hâle sur mesure avec cette édition limitée de la petite sœur du Sun Sérum. Sans effet de matière, la texture aqueuse et légèrement gélifiée apporte de l’hydratation et du peps aux teints ensoleillés. 28 ml, 48 €. Parfumeries.

Facebook
Twitter