Lumière sur Tony Moly

Soins ludiques. Les pandas, lapins, pommes, cerises et autres bananes de la marque Tony Moly débarquent ce mois-ci dans les parfumeries Sephora. Un assortiment de soins aux packagings amusants venus tout droit de Corée, à des prix accessibles.

Êtes-vous prêts à adopter la Panda-ttitude ? Après l’arrivée de Too Cool for School aux Galeries Lafayette (voir CosmétiqueMag n°170, p. 59), une autre griffe réjouissante débarque de Corée. Tony Moly (1) s’installe effectivement dans les meubles Beauty to Go de Sephora. Cette marque «fait de la beauté ludique avec des ingrédients traditionnels de la pharmacopée», analyse Florence Bernardin, directrice d’Information & Inspiration, cabinet de veille spécialiste de l’Asie. Il en est ainsi du masque hydro-gel à la bave d’escargot (30 g, 8 €), ou de la gamme Egg Pore à la protéine d’œuf (masque anti-pores dilatés, en pot ovoïde, 30 g, 14,90 €). Avalanche de nature aussi à travers les Magic Food, des baumes colorés en forme de pomme, tomate ou cerise, et les masques en tissu I’m Real, imprégnés de formules à l’aloe vera, aux algues brunes, etc. Dans la jungle de Tony Moly, faune et flore se font face avec malice. La ligne Bamboo et la gamme Banana aiguisent l’appétit des amusants Panda’s Dream et des lapins Bunny car tous les flacons ont accordé leur forme à leur nom.

Le fondateur de la marque, Bae Hae-dong, a réussi son pari : attirer le regard. Pour cela, il s’est appuyé sur l’habileté de sa société de packaging, Taesung Group. Arrivé à Séoul avec 45 dollars en poche, cet ancien étudiant en design s’est construit un petit empire. En dix ans, il a hissé sa marque à la quatrième place du marché cosmétique coréen derrière The Face Shop (groupe LG Household & Health Care), Innisfree (Amore Pacific) et Missha (Able C&C).

Cadeau souvenir

«Le marché local est porté par une clientèle très jeune mais aussi par des émissions télévisées de tests à l’aveugle comme Get it beauty, où des stars témoignent, et par le téléachat», explique Florence Bernardin. Tony Moly, c’est aussi 7 000 boutiques à son nom et dépositaires dans 26 pays pour un chiffre d’affaires de 400 MdKRW (307 M€). Une unité de production est en cours de construction en Chine (investissement d’environ 22 M€). «La marque figure en bonne place sur la shopping list des touristes chinois, ajoute Florence Bernardin. Les produits, attractifs par leur prix comme par leur design, sont rapportés en cadeau souvenir.» Et récemment, le groupe a créé une nouvelle marque de gloss, Château Labiotte, dont les packagings sont en forme de bouteille de vin. Que les jeunes filles consommeront probablement sans modération.

(1) Tony signifie «stylé» en anglais et Moly, «contenant» en japonais.À savoir- Une gamme ludique à petits prix : de 3,50 € le patch yeux Panda’s Dream à 22,90 € la gamme hydratante Bamboo.- Disponible sur le site de Sephora depuis mars et dans le magasin des Champs-Élysées depuis avril. Une sélection de produits (stick contour des yeux et crème mains Panda’s Dream, mini-baumes lèvres Cerise… et Bbo Bbo, Petite Bunny Gloss Bar) est vendue dans le meuble de produits nomades Beauty to Go en mai.- Tony Moly est l’une des marques phares de l’animation Korean Beauty chez Sephora, en mai.

Facebook
Twitter