GMS : un équilibre précaire

0,0%, soit le retour à la stabilité selon le baromètre Nielsen pour CosmétiqueMag, arrêté au 22 février 2016. Le marché fait un tout petit mieux sur la période avec +0,3% mais quand même moins bien que sur la précédente (+0,9%). La situation est toujours difficile pour les supermarchés à –2,4% au CAM et –3,4% sur quatre semaines mais heureusement meilleure pour les hypermarchés avec +1,2% sur douze mois et +2,2% sur la période.

En forme sur un an avec +2,7%, la beauté pâtit sur quatre semaines de l’hiver trop doux (–6,1%). Les consommatrices n’ont pas investi dans les soins visage (–15,1%) ni dans les produits corps (–12,9%). Mais elles ont plébiscité les eaux micellaires, propulsant la toilette visage à +7,2%, et adopté les masques, ce qui dope les autres produits visage à +40,4%. Sur la période, la beauté plonge de 3,9% en hypers et de 10,1% en supermarchés.

À +0,9% au CAM, le bucco-dentaire opère une belle remontée sur la période (+6,6%) grâce aux offres premium qui valorisent les brosses à dents (+10,3%) et les dentifrices (+5,3%). Les eaux dentaires bondissent de 11,2%.

Les capillaires peinent sur un an, à –2,3%, mais se stabilisent sur quatre semaines (–0,6%). Les shampooings brillent à +3,2% mais pas les après-shampooings, à –2,6%, ni les colorations, à –2,8%. Les lotions (huiles) sont toujours en chute, à –5,2%, ainsi que les coiffants, à –5,5%.

À +0,7% au CAM, la toilette retrouve de la vigueur sur la période, à +1,4%. Les produits bain et douche sont à l’étale, de même que les savons de toilette (–0,2%). En revanche, les déodorants, à +3,6%, sont performants.

Facebook
Twitter