ShopAdvizor, le nouveau TripAdvisor des PGC

michal-rojek/Getty Images

La grande consommation a désormais sa propre communauté en ligne chez Carrefour. Ses membres testent et notent les innovations pour les marques. À la clé pour celles-ci : retours et données clients.

C’est une communauté d’un genre nouveau qui vient de se révéler au grand jour. ShopAdvizor est une plate-forme qui rassemble des milliers de produits de grande consommation, commentés et notés par les membres du site Monavislerend gratuit.com. Elle regroupe pas moins de 5,3 millions d’avis et prodigue conseils, astuces et informations sur les marques permettant à celles-ci de diffuser du contenu.

Pour garantir son bon fonctionnement, TrialPanel, la société qui a lancé le concept, a mis en place un dispositif Web to store. En France, elle travaille en partenariat exclusif avec Carrefour. Et l’enseigne se félicite de ce «projet innovant qui implique toutes les parties prenantes : magasins, consommateurs et marques […] tout en créant une communauté de testeurs qui mélange des expériences réelles et numériques». Les volontaires s’inscrivent sur Internet, puis choisissent des nouveautés à tester gratuitement, en fonction d’un nombre de crédits disponibles. Ils remplissent un questionnaire et reçoivent ensuite un bon électronique sur leur carte de fidélité pour retirer la référence dans le réseau de l’enseigne, à condition d’y dépenser un minimum de 30 euros. Après le test, ils doivent donner leur avis sur le site pour obtenir de nouveaux crédits. «Nous reproduisons et accélérons le parcours client pour que les marques puissent se rendre compte en trente jours du potentiel de leur produit», décrit Diego Chorny, CEO de TrialPanel. Elles peuvent proposer leur nouveauté à certains profils seulement ou, au contraire, laisser l’offre accessible à tous, afin de voir si les personnes initialement ciblées se révèlent bien intéressées.

Des enseignes satisfaites

Côté distributeur, on se réjouit du trafic drainé en magasin. «Nous fidélisons davantage les clients actuels, faisons revenir les plus occasionnels et nous sommes passés d’un programme de tests à une véritable communauté», décrit Béatrice Chinal, directrice offre et clusterisation hypermarchés France chez Carrefour. Le dispositif lancé en 2013, a été généralisé à l’ensemble des hypermarchés début avril 2015, soit 228 points de vente. Autre avantage stratégique : les données clients. Profil, produits favoris et fréquence d’achat. Si Carrefour reste discret sur l’usage qu’il souhaite en faire, on peut imaginer a minima des offres promotionnelles ciblées. Pour l’heure, l’enseigne affirme seulement que les retours des consommateurs l’aideront à optimiser les produits sous marque Carrefour.

Près de 600 000 shoppers ainsi que 700 marques jouent le jeu. L’alimentaire est le secteur le plus représenté, mais des acteurs de la beauté se sont aussi laissé tenter. La catégorie représente 8% des produits sur le site, pour un poids d’environ 13% en grande surface. On retrouve L’Oréal Paris, Colgate, Gillette ou encore Aussie et Demak Up. L’occasion pour eux d’orienter le bruit sur Internet, mais, surtout, de mieux connaître leurs consommateurs.

Un pour tous, tous pour un85% des shoppers lisent les avis de leurs pairs lorsqu’ils font une recherche sur un produit qu’ils pensent acheter.Les biens électroniques (74%), les produits de grande consommation (40%) et les vêtements (37%) sont les catégories les plus concernées.66% des consommateurs estiment qu’il est utile de participer à une communauté.23% d’entre eux le font réellement.Source : étude TrialPanel janvier 2016, 700 répondants de 18 à 55 ans. le chiffre500 000 produits à tester par mois

Facebook
Twitter