Parfum féminin : Angel a trouvé sa Muse

«Audace, créativité et rupture», c’est ce que retient Olivier Courtin-Clarins, fils du fondateur du groupe éponyme, du lancement d’Angel en 1992. Porté par toute une génération de femmes, ce premier parfum de Mugler cherche aujourd’hui la relève. L’arrivée d’Angel Muse début avril en parfumeries a vocation à séduire les filles de celles qui portent le premier. Toujours gourmand-boisé, ce nouvel opus a été composé par Quentin Bisch (Givaudan) autour d’un accord crème de noisette-poudre de cacao, équilibré par du vétiver. Le flacon prend la forme d’un «galet cosmique» (30 ml et 50 ml, 64,40 € et 92,60 €).

Histoire de famille. Après Jerry Hall dans le rôle de l’égérie Angel, c’est Georgia May Jagger, sa fille, qui lui succède depuis un an comme visage de la ligne Angel. La campagne print et digitale tournera autour de l’idée d’un parfum que nous allons «détester adorer», avec pour claim #HateToLove.

Facebook
Twitter