Échange peau d’orange contre peau de pêche

Minceur. Le regard des consommatrices a changé. Elles ne cherchent plus à perdre des centimètres de tour de taille à tout prix mais plutôt à se sentir bien dans leur corps. Les marques misent désormais sur la qualité de peau.

Adieu privations, jugement et culpabilité ! La quête de la minceur est désormais placée sous le signe du bien-être. Il ne s’agit plus de perdre à tout prix des centimètres, mais de se sentir bien dans son corps. Les femmes veulent une silhouette harmonieuse et surtout, une belle qualité de peau. Les marques l’ont bien compris et adoptent des discours plus positifs.

À l’instar de Somatoline Cosmetic (groupe Bolton), qui prône cette année «le plaisir avant tout». La championne italienne est arrivée en France en 2008 et elle s’est imposée en pharmacie avec des propositions très spécifiques. Elle lance une huile-sérum anticellulite à utiliser après la douche. Le moment idéal pour l’application car les pores sont dilatés, permettant une meilleure pénétration des actifs. Les extraits de micro-algue et de poivre rose raffermissent la peau et combattent la cellulite. Un cocktail d’huiles essentielles (orange, écorce de pamplemousse, genévrier, thym) soutient leur action. Mais il y a une contrepartie à cette galénique légère : il faut appliquer le produit pendant quatre semaines pour que la peau retrouve son élasticité. Si les huiles antivergetures sont courantes dans le circuit, ce n’est pas encore le cas de celles qui luttent contre la cellulite.

En revanche, en GMS, la catégorie est déjà bien présente. Et le spécialiste, c’est Le Petit Marseillais, qui multiplie les propositions et lance en ce début d’année une troisième référence au sein de sa gamme marine. En plus d’éliminer la peau d’orange, ce soin offre une dimension tonifiante grâce à des ingrédients marins méditerranéens (algue Ulva lactuca, minéraux, oligo-éléments…). GMS encore, avec Mon booster minceur de Mixa (Lascad), une proposition judicieuse qui invite l’utilisatrice à mélanger ce concentré anticellulite à son lait corps habituel pour le transformer en hydratant minceur (10,30 euros pour 100 ml). Ou encore l’amincissant deux-en-un de Linéance (Santé Beauté), qui contient des billes de massage pour une peau plus ferme et des capitons lissés.

La minceur est par ailleurs un segment très volatil, particulièrement sensible à la publicité. Ce constat a amené Elancyl (groupe Pierre Fabre) à se lancer en télévision pour la première fois cette année. «Il s’agit d’un marché d’innovation, la visibilité donc est cruciale», précise Marie Chenal, responsable marketing. Le film met en scène une jeune femme, certes mince, mais surtout bronzée, qui profite du soleil au bord d’une piscine. La marque espère étendre sa notoriété et imposer Slim design, sa nouveauté qui lutte elle aussi contre les capitons. Un complexe cible la structure de la cellulite. Parmi les actifs qui le composent, de la caféine, star du déstockage. À ses côtés, le lierre draine les tissus et le salacia assouplit les fibres en sept jours. Pour satisfaire les femmes les plus impatientes, la formule teintée contient des pigments flouteurs. Une astuce pour retrouver instantanément une peau éclatante.

Chez Lierac (groupe Alès), le plaisir passe par la texture de son soin concentré. Ce gel crème parfumé de notes de cassis épicé offre une sensation de fraîcheur immédiate. Il promet un effet gainant dès l’application. Si la marque mise davantage sur la qualité de la peau, elle n’a pas abandonné la promesse minceur pour autant. Le packaging annonce la couleur. Il s’agit d’un «concentré amincissant embellisseur & regalbant». Fidèle à son positionnement, Lierac a élaboré une formule très technique qui agit dans la durée. Elle contient un complexe d’actifs inédit. Celui-ci rassemble deux autres complexes, dont l’un à base de caféine, ainsi qu’un peptide messager cellulaire. Son rôle : réactiver le métabolisme. Compter deux semaines pour lisser les capitons, un mois pour une silhouette amincie. Des résultats progressifs qui devraient encourager les femmes à appliquer ce soin régulièrement. Mais la minceur reste un besoin très saisonnier. En misant sur la beauté de la peau, les marques espèrent repousser un peu les limites de la saison.

L’Huile-sérum anticellulite intensive après la douche de SomatolineContenance : flacon-pompe 125 mlPrix : 31,50€Communication : télévisionDistribution : en pharmacies et para, en mars L’huile Tonifiante soin marin anti-cellulite Le Petit MarseillaisContenance : 150 mlPrix : 10,50€Distribution : en GMS, depuis janvier Le soin Slim design d’ElancylContenance : flacon 200 mlPrix : 28€Communication : télévision, presseDistribution : en pharmacies et para, depuis mi-février Body slim Minceur globale, le soin concentré de LieracContenance : tube 200 mlPrix : 42,50€Distribution : en pharmacies et para, en mars

Facebook
Twitter