Cosmetagora a le sens de la formule

©Oléos

Alors qu’In-Cosmetics, la grand-messe annuelle des ingrédients, prendra bientôt ses quartiers à Paris, le salon organisé par la SFC tient bien son rang d’espace pour les formulateurs. Compte rendu de la huitième édition, qui a eu lieu en janvier dernier.

Écoconception

Oléos made in Sud

Le créateur des oléoactifs démarre une nouvelle collection et propose un nouveau type d’actifs avec Life Oléobooster. Il s’agit d’un complexe mis au point à partir de deux ingrédients sourcés dans le Languedoc-Roussillon, la stévia (photo) et le ciste, qui ont été extraits avec une huile de colza. Ce produit a d’ailleurs le label Sud de France. Life Oléobooster intervient sur l’activité mitochondriale en régulant l’expression de l’aconitase (un enzyme), qui est diminuée par les radicaux libres. Il revitalise la peau et va permettre l’augmentation du collagène.

 

Minceur

Expanscience gomme la cellulite

Réputée pour ses vertus énergisantes, la maca (plante originaire du Pérou) est au cœur de Macaline, un actif opérant sur la silhouette. Ses polyphénols sont extraits à l’aide d’un procédé breveté par les Laboratoires Expanscience. Macaline agit sur l’ensemble des facteurs à l’origine de la cellulite, dans le derme et l’hypoderme. Elle stimule la lipolyse et le métabolisme énergétique des adipocytes, et favorise la réduction de la fibrose, qui donne un aspect peau d’orange. Elle va ensuite booster la production de collagène et de décorine pour restaurer la fermeté de la peau, et enfin, avoir une action drainante.

 

Anti-âge

BASF différencie les genres

Pour lutter contre les signes de l’âge, le leader de la chimie a présenté deux nouveautés naturelles. Obtenu à partir de l’achillée millefeuille, le Neurobiox est dédié à l’éclat de la peau. Il agit immédiatement grâce à un effet flouteur, ainsi que sur le long terme en stimulant le renouvellement cellulaire et en augmentant l’épaisseur du derme. Speci’Men est le premier actif de BASF conçu pour les hommes, ces derniers ayant une densité de collagène plus forte que les femmes, mais des rides qui s’installent plus rapidement. Cette nouveauté extraite de la feuille de baobab cible la versicane, un protéoglycane qui joue un rôle clé dans les propriétés viscoélastiques de la peau et qui s’accumule avec l’âge dans les fibres élastiques. Avec Speci’Men, la peau retrouve sa tonicité et les signes de fatigue sont atténués.

 

Ecoextraction

Naturex lance ses NaDES

Le fournisseur avignonnais a présenté Eutectys, sa première collection d’ingrédients obtenus par le biais de la technologie NaDES (Natural deep eutectic solvents). Cette méthode s’appuie sur des molécules synthétisées au cœur même de la plante que l’on ne peut extraire et stabiliser qu’à l’aide de ces fameux solvants eutectiques profonds. Naturex a donc mis au point un procédé breveté baptisé Eutectigénèse et a travaillé sur six plantes pour en obtenir des extraits aux profils phytochimiques augmentés. La collection Eutectys comprend des extraits NaDES de rose de Jéricho, de feuille d’olivier, de fleur de safran, de criste-marine, de prêle et de romarin.

 

Maquillage

Induchem encapsule les correcteurs

Récemment passé dans le giron de Givaudan, le fournisseur suisse propose une nouvelle génération de correcteurs : les Flashtone unispheres. Ces perles en cellulose permettent d’encapsuler près de 40% de pigments pour corriger la couleur du teint. Le Flashtone Green (vert) agit sur les rougeurs et les imperfections, la version Purple (violet) donne un teint frais et le Yellow gomme les signes de fatigue et les cernes. Incorporées dans une formule aqueuse transparente, les perles conservent leur aspect blanc et se désintègrent dans un système de diffusion pour ne laisser aucun résidu sur la peau.

 

Extraits

Lipoid super-exotique

Le fournisseur s’inspire de la «superfood» exotique aux vertus antioxydantes et anti-inflammatoires avec deux nouveaux ingrédients. Le premier est obtenu à partir de graines de chia (photo), réputées riches en protéines, acides aminés, calcium, fer… Lipoid a développé deux types d’extraits de graines de chia dans sa ligne Herbasol, une huile dans sa gamme Herbasphere, et un mélange d’huiles. Dans la même veine, l’entreprise a lancé deux extraits Herbasol de saskatoon berry ou baies d’amélanchier riches en antioxydants, minéraux et flavonoïdes.

 

Collaboration

Sinerga sélectionne ses packagings

Fabricant d’ingrédients italien, Sinerga s’est associé à Quadpack pour la création d’une ligne de soins optimisant formule et système de diffusion. Hyperforming Skincare rassemble quatre produits au positionnement premium inspirés de la médecine esthétique. C’est particulièrement visible pour le Deep Replumping Ampoule, qui a l’allure d’un produit injectable et dont la formule contient des actifs redensifiants et repulpants (X-tend et acide hyaluronique) qui ciblent les rides profondes.

 

Autobronzant

Soliance fond pour l’huile

Le producteur d’ingrédients (Givaudan) a mis au point toute une collection de formules autour de la tendance des huiles, afin de mettre en avant son catalogue et surtout son Vegetan Gold. Il s’agit de la première DHA compatible avec de l’huile et pouvant être formulée dans ce type de texture. Offrant les mêmes avantages qu’une molécule autobronzante classique, elle a été formulée dans une BB oil SPF 20 protectrice et à hâle progressif.

 

Biomatériaux

Codif parfait la peau

Le fournisseur a remis en avant ses nouveautés de la fin d’année : Skinperf LWG et Corneosticker DS. Le premier est un nouveau système de libération des AHAs. Il s’agit d’un biomatériau issu de la chimie verte formant un gel lamellaire qui fonctionne comme une perfusion progressive, contrant ainsi les problèmes d’irritations générés par les AHAs. Le Corneosticker est aussi un biomatériau qui a été conçu comme un pansement actif à l’effet blur. Il va imiter la cornéosphère et, en plus, libérer des molécules (minéraux, lipides, acides aminés…) qui vont rénover la couche cornée.

 

Naturel

Pacifique Sud Création réinvente le monoï

Le spécialiste du monoï et des ingrédients des îles lance deux nouvelles variétés de monoï : moringa et orchidée tropicale (Dendrobium). Comme les autres produits de l’offre, les deux sont fabriqués de façon traditionnelle par macération de fleurs de tiaré (Gardenia tahitensis, dont la société a depuis peu sa propre plantation) obtenue par enfleurage dans de l’huile de coprah. Dans le cas du moringa, une plante connue en cosmétique pour ses capacités régénératrices et détoxifiantes, il s’agit d’une filière récente pour Pacifique Sud Ingrédients, qui en propose aussi un extrait.

Facebook
Twitter