Sébastien Servaire

DR

À la tête de son agence, il travaille sur divers concepts pour offrir un avenir créatif à la beauté. Il a ainsi participé à l’élaboration de Romi, la «Nespresso du soin», et a imaginé des univers autour de Note, le nouveau système de diffusion d’Aptar.

Les personnes qui ont compté

«Je dois beaucoup à Michel Queyriaux, designer en Auvergne, chez qui j’ai effectué un stage et mes premiers pas en design. Un vrai père spirituel, qui m’a fait comprendre que j’étais fait pour ce domaine. Quelques années plus tard, j’ai rencontré Ingo Maurer, le designer de la lumière mondialement connu. Il m’a ouvert les yeux sur la dimension émotionnelle de la création, il m’a littéralement transformé. Gianni Rotta, actuel PDG de Raison Pure, a aussi été un acteur important dans ma carrière. Il m’a donné l’opportunité d’entreprendre, de mener mes propres projets et de suivre ma vision au sein de l’agence. Enfin, il y a une personne qui a beaucoup compté et qui compte toujours énormément professionnellement, Géraldine Servaire, mon épouse. Elle m’épaule depuis plus de dix ans et travaille à mes côtés depuis quatre ans. Elle m’a fait faire des pas de géant.»

 

Les matières qu’il préfère

«J’adore les matières naturelles. J’apprécie le métal depuis très longtemps. Certains de mes premiers packagings étaient conçus ainsi. J’aime également la céramique, qui est à la fois rough et sophistiquée. On y associe aujourd’hui de nouvelles couleurs ou textures. Ces deux matériaux sont très anciens et très techniques, mais on peut continuellement leur trouver de nouvelles formes d’expression.» 

 

Les sources qui l’inspirent

«La cuisine m’inspire et me stimule en permanence ! On y trouve de nombreuses similitudes avec la création : ce jeu avec les matières, les textures, les couleurs, cette recherche d’esthétique, de sens, cette diversité des process. C’est une activité manuelle à la base, comme le design. C’est un art où l’expérimentation et l’inventivité jouent un grand rôle, comme dans la création.»

 

Les parfums qu’il porte

«Je suis assez fidèle en parfum. Je porte très souvent Bal d’Afrique de Byredo et Tam Dao de Diptyque.» 

Son parcours

1997 : Arrivée à Paris et entrée à l’École nationale supérieure de création industrielle.

1998 : Rencontre avec Ingo Maurer, créateur allemand.

2001 : Arrivée chez Raison Pure et création du studio R’Pure, plus orienté vers le luxe.

2011 : Création d’un département d’architecture appelé Blue Factory, par Géraldine, son épouse.

2015 : Finalisation du rachat du studio R’Pure. Celui-ci fusionne avec Blue Factory pour devenir Servaire & Co. La société, divisée en trois départements (design objet, graphisme et architecture), compte une trentaine de salariés.

Facebook
Twitter