City beauty tour : le Marais se mue en « cosmétique vallée »

Le Marais est devenu à la beauté ce que la Silicon Valley est à l’informatique : un berceau. Ouverte le dimanche, la rue des Francs-Bourgeois s’est imposée comme l’artère du shopping trendy, de Jo Malone à Make Up for Ever.

Dermacenter

La pharmacie vue par L’Oréal

Ouverte en juin dernier par L’Oréal, cette boutique de 37 m² rassemble les cinq marques phares de la division Cosmétique active du groupe français : Vichy, La Roche-Posay, SkinCeuticals, Sanoflore et Roger & Gallet. MyDermacenter présente à la vente un total de 700 références. À cette offre étendue s’ajoute une batterie de services high-tech. Avec l’aide des équipes présentes – la boutique emploie notamment une pharmacienne –, les clients peuvent y bénéficier d’un diagnostic Visia, outil d’imagerie médicale qui permet de prendre huit mesures cutanées. Ce concept a déjà été développé à l’étranger, notamment dans les pays du Golfe, et dans les aéroports, où la clientèle touristique apprécie toujours la dermocosmétique made in France, gage d’efficacité et de fiabilité.

13 rue des Francs-Bourgeois

 

Sakaré

Le diagnostic de beauté intensif

Très secrète, cette enseigne britannique en dit peu sur son concept. Mieux vaut le découvrir seul en jouant au client mystère. Sur le trottoir, devant la vitrine, des démonstratrices alpaguent le client en lui offrant des échantillons de sa crème au beurre de karité, l’un de ses best-sellers d’après son site Internet (50 euros le pot pour le corps). Une fois dans le magasin, le client est pris en mains au sens littéral du terme. Tout se passera devant l’un des postes de vente aménagés dans une longue bibliothèque murale : debout, le client recevra manucure, diagnostic du visage et conseils de soin pour le corps. La suite tient de l’argumentaire d’un bonimenteur. Un processus de vente très pushy parfois décrié. Ce magasin est le premier ouvert par l’enseigne en France. Il a été suivi d’une autre ouverture rue de Buci, près du Carrefour Croix-Rouge, rive gauche.

5 rue des Francs-Bourgeois

 

Caudalie

La vinothérapie jusqu’au bout

C’est après avoir ouvert la première boutique Caudalie à New York, fin 2012, que Mathilde et Bertrand Thomas, cofondateurs de la marque de parapharmacie, décident d’installer leur enseigne à Paris. Ce sera rue des Francs-Bourgeois à l’été 2013, puis au Carrousel du Louvre à l’été 2015 et, bientôt, dans le quartier Saint-Germain-des-Prés. Dans le Marais, la marque s’assure une clientèle à 50% touristique «sans aucune concurrence avec les pharmacies du quartier», assure une porte-parole. Tous y découvriraient la marque et ses soins de spa. Dans un concept imaginé par l’agence BETC Design qui évoque la viticulture du Bordelais, elle y prodigue notamment des soins de vinothérapie, à réserver en ligne. Porte-drapeau de la marque, ce «modèle de distribution complémentaire» a été placé directement sous la responsabilité du directeur général de Caudalie, Stéphane Enouf. La marque dispose aujourd’hui de dix-sept magasins à son enseigne dans le monde, dans dix pays. 

8 rue des Francs-Bourgeois

 

Huygens

Le naturel sur mesure

Musique gaie. Odeur fraîche. Accueil chaleureux. Fondée en juin 2013, par Daan Sins et Sebastien Guerra, deux anciens de chez YSL Beauté, la marque Huygens a déjà sa personnalité. C’est le concept. Les deux entrepreneurs comptent développer cette marque-enseigne de produits cosmétiques naturels sur mesure. Huygens s’adresse aux adeptes des senteurs, en leur faisant choisir l’assemblage d’huiles essentielles (seize au total) qui, c’est selon, parfumera un soin du corps ou des cheveux. Le tout est assemblé sur place par un préparateur à l’aide d’un mélangeur magnétique derrière un comptoir de laborantin. L’enseigne a ouvert en novembre un pop-up store dans le centre commercial Parly 2. Elle s’apprête à faire ses premiers pas à l’étranger. Et ses ventes en ligne font un tabac. 

24 rue du Temple

 

Liquides

Un jus précieux au comptoir

Ouvert en 2013, ce bar à parfums dessiné par Philippe di Méo présente les parfums comme des grands crus. Chacun se découvre au comptoir. Un nez est là pour vous servir. Ce barman d’un nouveau genre interroge le client sur ses goûts, ses senteurs préférées, avant de lui présenter les parfums idoines. Tous, bien entendu, sont des parfums de niche que David Frossard a sélectionnés avec le soutien de son équipe de Différentes Latitudes, label de parfumeurs indépendants. Tout cela est très pointu. Parmi, les signatures choisies figurent Arquiste, Miller Harris, David Mallett, Room 1015 ou Jardin de France.

9 rue de Normandie

 

Maison Francis Kurkdjian

Une première vraie adresse

La nouvelle boutique de la maison Francis Kurkdjian s’est installée sur 30 m² seulement, rue des Blancs-Manteaux. Le nez y a installé un concept fort singulier ; il sera décliné dans l’ensemble de son réseau de vente en France et, bien sûr, à l’étranger, dans les grands magasins américains Neiman Marcus et Bergdorf Goodman ainsi que dans les trois prochaines boutiques de Taïwan. Francis Kurkdjian a ici fait appel au cabinet d’architecture Forall Studio (Julien Pilon et Nicolas Bouisson).

7 rue des Blancs-Manteaux

Et aussi…

La marque d’origine néerlandaise Rituals revient en France (24 rue Vieille-du-Temple) avec ses soins et fragrances pour la personne et la maison. Natura Brasil doit ouvrir prochainement dans le quartier.

Facebook
Twitter