Parfums : bonnes graines

©Sylvain Jozelon/Givaudan

Le parfumeur plante à tout-va quelques petites graines qui feront (peut-être) fleurir une nouvelle parfumerie, authentique et qualitative.

Le bonheur serait-il, non plus dans le pré, mais dans le potager ? Badiane, cardamome, cumin… Jamais on n’a vu pousser autant d’ingrédients naturels issus de graines en tous genres, l’occasion de découvrir que la parfumerie est en mesure d’exprimer le principe odorant des semences. Le parfum Graines en est un exemple éloquent. Quelle gageure de bâtir une formule «100% graines» : cardamome, orge, ambrette (photo, au premier plan), carotte (au second plan), cacao… «Je suis originaire du Berry, le temps des moissons et les odeurs de semences font partie de ma vie, raconte Martine Denisot, créatrice de la marque de niche Pour Toujours. Je voulais retrouver cette impression tactile que je ressentais lorsque je plongeais les bras dans les sacs de grains de mon grand-père, exhalant cette odeur terreuse et douce à la fois.»

Une collection dédiée chez Memo

Il y a une valeur ajoutée à cette revendication : affirmer son goût pour la naturalité et l’authenticité. Les graines sont des ingrédients plus bruts que les pétales de rose. «Avec leur côté poussiéreux et croquant, elles sont comme l’antithèse de la synthèse, et font forcément penser à la terre, au terreau, au terroir», explique Nathalie Pichard, consultante et formatrice en parfum, créatrice de toPNotes. Elles sont à ce point déconcer­­tantes et fascinantes que Memo, marque de niche créée par Clara et John Molloy, leur a dédié une collection (Graines Vagabondes). Dans Kedu, inspiré par les rituels bouddhistes javanais, les vapeurs de sésame brûlé embrasent la fraîcheur scintillante du pamplemousse.
Les graines s’expriment à peu près sur tous les tons : aromatique (angélique, persil), épicé (coriandre, baie rose, cardamome), gourmand et poudré (carotte, ambrette). Elles ne sont pas les petites choses fragiles et timides qu’elles semblent être. «Elles donnent évidemment à la composition un effet très naturel, texturé – on touche du nez la matière –, mais aussi beaucoup de caractère et d’impact», explique Olivier Pescheux, chez Givaudan. «J’aime leur persistance… Présentes en tête par leur fraîcheur, elles marquent aussi le cœur et le fond d’une création», ajoute Amélie Bourgeois, parfumeur du studio Flair.
À l’image de quelques fleurs à la mode, certaines graines ont le vent en poupe, et pas seulement chez les écolos purs et durs : citons le trio gagnant carotte-angélique-ambrette. Toutes les trois ont des inflexions irisées et peuvent se prévaloir d’avoir beaucoup de «montant». La graine de carotte, avec ses reflets abricot sec, whisky et foin, est abondamment utilisée, car elle précède à merveille l’iris (elle s’y substitue même parfois avantageusement comme dans Oriental Express de Thierry Mugler où elle se marie à la vanille). Celle d’angélique exprime, elle, un caractère vert fusant – petit pois, galbanum – comme dans Jasmin Angélique (Atelier Cologne). Matière bien aimée de la maison Chanel (Bois des Îles, Coco, Égoïste, N°18), l’ambrette – semence d’une variété d’hibiscus à l’odeur agréable qui mêle notes fruitées de poire, liqueur et musc léger – apporte du chic aux parfums de l’été, notamment J’Adore Touche de Parfum (Dior), huile précieuse à mixer avec la variation du J’Adore de son choix, parfum de peau.
Leur accent rauque cache finalement un aspect essentiel : ce côté rassurant et maternel. «Il y a du sourire dans les graines», constate Olivier Pescheux. Dans le jus Vetyverio (Diptyque) qu’il a composé, la graine de carotte apporte la rondeur et le fruité au caractère racinaire, un peu brut, de l’essence de vétiver d’Haïti.

À savoir

La graine est un ingrédient souvent aussi luxueux que rustique : l’essence de graines d’angélique à 1 000 euros/kilo ou l’absolue de graine d’ambrette à 8 000 euros/kilo.

Facebook
Twitter