GMS : une vraie pause estivale

0% C’est le calme le plus plat qui préside à l’évolution du CA de l’hygiène-beauté au CAM arrêté au 6 septembre 2015. Et sur quatre semaines arrêtées à la même date, la reprise n’est pas au rendez-vous avec un indice à –1%.

Avec la parfumerie (+0,9%), la toilette est la seule catégorie en croissance sur la période. Leader du marché en valeur, elle est en forme sur un an à +1,5%, et encore plus sur quatre semaines à +1,9%. Les produits bains et douches progressent de 3,9% alors que les savons de toilette reculent de 2%. Les déodorants affichent +1,1%.
Manquant déjà de tonus au CAM (–2,2%), les capillaires s’affaiblissent encore sur la période, à –3,8%. Seuls les après-shampooings s’en sortent à peu près (+0,2%) mais les shampooings dévissent à –4,5%. Idem pour les coiffants (–4,8%) et les laques (–9,7%). À –2,4%, les colorations manquent de reflets et les huiles (lotions capillaires) sont loin de se relever avec –12,1%.
À –1,6% sur douze mois, le maquillage plonge sur quatre semaines avec –6,8%. Seules les lèvres (+1,8%) apportent une touche d’optimisme, tous les autres segments évoluant négativement, à commencer par le teint à –10,4%. Mauvaise passe également pour les yeux à –6,1% ainsi que pour les ongles à –6,6%. Et les accessoires, à –13,8%, n’ont pas trouvé leur public.
La beauté ne conserve pas la belle mine affichée sur la période précédente (+2,8%). Elle demeure en évolution positive au CAM (+3,4%) mais passe dans le rouge sur quatre semaines avec –1,6%. La faute aux crèmes de soin visage qui accusent une baisse de 12,7%. Leur mévente n’est pas compensée par le succès des autres soins visage à +62%, dopés par les ventes de brumisateurs. La toilette visage est en repli de 0,7% mais les soins corps restent en positif à +1%. Et les solaires enregistrent un timide +1,2% (+12,3% sur un an).

Facebook
Twitter