Sauvage dans le Wild wild West

©Christian Dior Parfums

Dix ans après Dior Homme, la maison démarre une nouvelle histoire, celle de Sauvage. Le jus frais et viril qui dispose d’un sillage affirmé sera incarné par l’acteur Johnny Depp.

Un pirate dans le désert

Afin de frapper fort, Dior a choisi l’un des acteurs les plus connus d’Hollywood pour enfiler le costume du nouveau Sauvage. L’ancien mari de Vanessa Paradis, célèbre pour ses rôles dans la série 21 Jump Street ou Edward aux mains d’argent reste aujourd’hui fortement associé à son personnage de Jack Sparrow dans la saga Pirates des Caraïbes. D’ailleurs, dans le film réalisé par Jean-Baptiste Mondino, Johnny Depp apparaît sous les traits d’un «chamane moderne», avec tatouages, talismans, bagues et maquillage, tel un clin d’œil à son rôle de pirate. Tourné dans le désert de Mojave, le film a d’autres héros que son égérie : le décor grandiose d’abord, la vieille Dodge américaine qui dérape dans le sable et des animaux aussi sauvages qu’un bison, un aigle et un loup. L’histoire est celle d’une métamorphose.

 

Un projet de longue à l’haleine

C’est très certainement l’un des projets qui tenaient le plus à cœur à François Demachy, le parfumeur maison des parfums Christian Dior. Car depuis son arrivée, le brillant parfumeur, s’il n’a pas manqué de jolis sujets auxquels consacrer son énergie créative, s’était jusque là occupé à faire vivre le patrimoine de la maison. Avec Sauvage, il est parti d’une feuille blanche pour la première fois. Un travail de A à Z que la célèbre maison de parfum n’avait pas fait depuis dix ans, depuis le lancement de Dior Homme.

 

Une fragrance virile

Le jus est frais et puissant, il a été imaginé pour contrebalancer la chaleur du désert, comme «une fragrance des grands espaces». Sa structure de fougère moderne est renforcée en tête par un ingrédient choisi avec précision par François Demachy : la bergamote de Calabre. Viennent ensuite des notes marines et animales apportées par l’Ambroxan, entouré d’épices (poivre de Sichuan, baies rose). Un jus qui se glisse dans le flacon retravaillé de la Collection Exclusive de Dior, teinté de bleu nuit et surmonté d’un capot lourd et aimanté.

 

Un patronyme très Dior

La révélation du nom en a surpris certains. Sauvage fait écho à un autre jus bien connu de la maison l’Eau Sauvage. Est-ce son petit frère ? Sa version intense ? Sur ce point, les équipes de Dior affirment clairement qu’il s’agit d’un «Sauvage nouvelle génération, qui joue avec l’histoire de la maison. Qui emprunte à son aîné un nom qui résonne chez Dior avec force. Et une belle dose d’agrumes». Si l’Eau Sauvage est devenue un classique, «le nouveau Sauvage est immédiat, puissant, comme un manifeste de liberté».

 

Sauvage, en parfumeries et grands magasins depuis le 21 août. EdT 60 ml à 69€ ou 100 ml à 95€.

Facebook
Twitter