Carte blanche : Yann Vasnier

Initié très jeune à la parfumerie d’exception, ce Breton aussi matheux que créatif quitte le studio de création de Givaudan à New York pour rejoindre l’équipe de Paris.

Les hommes et les femmes qui ont compté

«Yvon Mouchel, le sympathique et élégant créateur de Divine, un homme à part dans l’industrie comme dans sa parfumerie. Chez Quest, Françoise Caron, et son approche sans compromis, avec Jacques Vaillant, directeur technique, et Yves de Chiris à la direction marketing ont assuré ma formation. Leurs méthodes de travail m’influencent encore aujourd’hui. À New York, j’ai adoré collaborer avec Karyn Khoury (Estée Lauder), visionnaire au sens artistique affûté, et Ann Gottlieb, dont la compréhension du consommateur final a donné naissance à de beaux succès chez Marc Jacobs et Axe. Enfin, il y a tous les parfumeurs que j’ai rencontrés et qui m’ont influencé : Christine Nagel, Francis Kurkdjian, Gilles Romey, Claude Dir, Christopher Sheldrake, Calice Becker, Rodrigo Flores-Roux…»

Les matières qui l’ont marqué

«J’aime les notes sombres, cuirées et animales, comme la civette. Je me souviens encore en avoir goûté avec Christopher Sheldrake, au contrôle qualité de Quest ! J’aime aussi les plantes aromatiques, les odeurs de foin, de forêt… Ou encore l’immortelle, sentie pour la première fois dans les dunes et dans Sable d’Annick Goutal. Je l’ai travaillée au masculin et au féminin dans l’Être Aimé de Divine, mais ce n’est pas une matière facile.»

Les sources qui l’inspirent

«Tout peut être matière à création ! Admirer une œuvre, écouter de la musique et surtout, voyager. J’essaie de partir régulièrement, plus ou moins loin, mais au fond, ce sont les rencontres qui me stimulent le plus. Les personnes, leurs travaux, les amitiés, les amours… me donnent envie de créer : les parfums inspirés des shows de Riccardo Tisci et notre collaboration pour le magazine Visionaire, ceux que je crée pour des DJ, comme Cassy ou Richie Hawtin, ou avec des artistes à l’occasion de leurs expositions.»

Les parfums qu’il porte

«J’ai très tôt été fasciné par les notes cuirées, comme celles de Cuir de Russie, Bois des Îles ou Antaeus de Chanel, Tabac Blond de Caron, Bel Ami d’Hermès… Aujourd’hui, je porte Costa Azzurra de Tom Ford et Bang de Marc Jacobs en été, et des notes plus chaudes, animales – à l’instar d’Aleksandr d’Arquiste – en hiver.»

Son parcours

Passionné d’art et de sciences, ce Breton découvre la parfumerie à 10 ans, lorsqu’Yvon Mouchel ouvre la boutique Divine à Dinard en 1986. Après des études de maths, Yann Vasnier entre à l’Isipca en 1996. Il fait un stage chez L’Oréal, puis intègre Quest en alternance, avant de s’envoler pour le studio de création de New York en 2003. Poursuivant l’aventure avec Givaudan en 2007, il est de retour à Paris cette année. Ses premières grandes créations furent les Rose et Palisander de Comme des Garçons Red Series 2 (avec Françoise Caron), L’Homme de cœur de Divine (2002). Il est aussi l’auteur de plusieurs jus pour Marc Jacobs, notamment Bang en 2010, et pour Arquiste, dont le récent The Architects Club… Et il a collaboré avec Tom Ford sur Velvet Orchid et Costa Azzurra, tous deux en 2014.

Facebook
Twitter