Vu sur les salons

Biolandes

Vu sur Simppar

 

synthèse

IFF lance Amber Xtreme

Élaborée il y a une dizaine d’années et gardée captive, cette molécule a été mise sur le marché en mai dernier. Il s’agit d’un boisé-ambré puissant qui apporte de la tenue aux compositions. Utilisé notamment dans Invictus de Paco Rabanne ou L’Homme Sport d’YSL, Amber Xtreme signe déjà des fine fragrances pour homme ou femme, et convient aussi au personal et au home care.

 

naturels

Biolandes liquéfie son iris

Le fournisseur de matières premières aromatiques a présenté un iris enzymatique entièrement liquide. Le beurre d’iris pallida (sourcé en France) a été soumis à un procédé enzymatique afin de réduire ses acides gras tout en conservant 20% d’irone. L’habituel côté gras de la matière première est gommé, mais elle conserve son profil boisé
et ses facettes chocolatées.

 

bases

Synarome entre cuir et gourmandise

Producteur d’ingrédients pour la parfumerie, Synarome (groupe Nactis) a proposé quatre spécialités conçues à partir de matières premières naturelles. Avec leurs tonalités ambrées et balsamiques, Pop-Corn et Tonka Bean misent sur des notes gustatives douces. La première a des facettes caramel et céréale, tandis que la seconde dévoile un côté vanillé. Les deux autres nouveautés se distinguent par un esprit plus cuiré : Oudharome a des inflexions iris et Agarome, plutôt fumées.

 

bases + naturels + synthèse

La règle de trois de Firmenich 

Dans le cadre de son programme Sharing Innovation, la maison suisse a dévoilé trois nouveautés dans autant de catégories. Les synthétiques accueillent un Muscone laevo (musc doux), un Polysantol (boisé santalé dont le process d’obtention a été optimisé) et un Sclareolate (floral aromatique non-allergène et stable). Côté naturels, l’entreprise «envoie du bois» avec un cèdre rectifié, moins terpénique et moins fumé, un poivre Sichuan SFE (traité au CO2 supercritique) et un cypriol cœur aux facettes oud. Enfin, trois bases rejoignent l’offre boisée : Wood (oud animal cuiré), Armenian wood (inspiré du papier d’Arménie) et Mysore wood (santal crémeux).

 

naturels

Bontoux haute technologie

Ce producteur de matières premières a présenté six nouveautés, dont certaines obtenues par distillation moléculaire. À commencer par une huile essentielle originaire d’Inde, extraite du cypriol. Ce Purecœur a été fractionné par un procédé physique qui permet de conserver son aspect boisé et doux, sans animalité. Autre ingrédient fractionné, le Claryamber, un isolat d’huile essentielle de sauge sclarée, constitué de notes de fond ambrées, cuirées, tabacées et florales. L’acétate de vétiveryl, lui aussi purifié par distillation moléculaire, offre une note boisée chaude. Enfin, le Rhodinol, un isolat d’huile essentielle de géranium bourbon rectifié sur colonne, possède une forte tonalité rose naturelle. Bontoux cède à la mode du café et propose un absolu arabica, également utilisé en arôme. Obtenu par extraction aux solvants volatils, il donne une note gourmande aux facettes noisettes grillées typique des grains de café torréfiés.

 

Vu sur MakeUp in Paris

 

formules

Strand cueille la rose

La rose est le fil rouge qui a rythmé la saison du formulateur lyonnais. La première escale, à Bologne, était consacrée à son parfum avec une réinvention du geste (poudre parfumée, touche sous la douche, fragrance solide). En Corée, Strand a montré son travail sur l’éclat avec une Cushion foundation et un finisher. À MakeUp in Paris, deux produits conçus autour de la gourmandise, aux textures sensorielles, étaient exposés. Le Masque régénérant se présente sous forme de gelée aux pétales de rose et agit comme un «petit-déjeuner de la peau» aux vertus antioxydantes, hydratantes, antipollution…, pour raviver et tonifier. Strand met aussi le gloss à la bouche avec Lèvres succulentes, un baume décliné en trois parfums : barbe à papa, pâte d’amande et rose bonbon.

 

pigments

BASF à la mode

De retour sur l’espace MakeUPigments du salon, le chimiste a présenté ses tendances couleurs 2016, déterminées avec le cabinet Fashion Snoops. Il a remis en avant son pigment Chione celestial gold, qui permet de créer des nuances or aux reflets blancs. Le spécialiste de la couleur a aussi donné un aperçu du cru 2017 : le métallique sera toujours trendy (bronze, platine, champagne) ainsi que les teintes très vives (vert, bleu rose). S’inspirant de la mode et de ses nouveaux tissus iridescents, BASF a mis l’accent sur ses pigments Reflecks MultiDimensions et MultiReflections, conçus avec une technologie brevetée pour un scintillement unique.

 

crayons

Schwan rêve d’Amazonie

À l’occasion de cette édition de MakeUp in Paris, le spécialiste allemand du crayon a créé la collection Amazonien. Les couleurs s’inspirent de la jungle luxuriante et de la faune colorée avec des verts, des bleus et des roses aussi intenses que pigmentés. Schwan a mis en avant le MicroMatic à la mine rétractable, destiné aux sourcils, le PrecisionMatic, un eye-liner très pigmenté à effet mat, ou encore le système de liner Refill&Style rechargeable. Parmi les tendances couleurs, Next Orbit propose des formules «hyper black» avec le noir le plus intense du catalogue.

 

formules

Chromavis Fareva joue sur les textures

Le spécialiste du maquillage mise sur l’alliance d’une texture étonnante et d’un packaging pratique. Il a notamment conçu un fard à paupières dans une galénique à mémoire de forme riche en eau, pour une sensation fraîche et un fini métallique perlé. L’eau est aussi au cœur d’une formule de rouge à lèvres Hydra chic aqua lipstick, qui en contient 13% et offre un aspect semi-satiné confortable. Chromavis propose également des gloss-baumes riches en huiles anti-âge, antioxydantes, nourrissantes… Sur le segment des poudres, Luminosity est une formule légère à l’effet soft-focus.

Les deux salons en bref

•Le XIIe Salon international des matières premières pour la parfumerie (Simppar), organisé par la Société française des parfumeurs, s’est tenu les 10 et 11 juin à l’Espace Champerret, à Paris.

• La sixième édition du salon des prestataires
du maquillage, MakeUp in Paris, a eu lieu les 18 et 19 juin au Carrousel du Louvre, à Paris.

Facebook
Twitter