L’ouverture du mois : Léa Nature prête à se développer

DR

«Vernis naturels, bois, éclairage basse consommation… la boutique est écoconçue», affirme Caroline Lambert, responsable des magasins au sein de Léa Nature. Le point de vente en question, inauguré 100 rue de Rennes à Paris, est à l’image du groupe spécialisé dans l’alimentation et les cosmétiques bio et naturels (20% du CA total, soit 33 M€). Trois conseillères parlant plusieurs langues, dont le chinois, vendent 488 références de beauté et quelques tisanes. Car cette boutique réalisée avec JCD Agencement est d’abord une vitrine pour l’étranger. Présente en Italie, au Benelux, au Moyen-Orient et en Chine via ses marques So’Bio étic, Eau thermale Jonzac, Natessance et Lift’Argan, Léa Nature voudrait atteindre les 20% de CA à l’export d’ici à cinq ans (8% aujourd’hui). L’Asie, avec un bureau récemment ouvert à Hong-Kong, et l’Amérique du Nord font partie de ses priorités. En attendant, la boutique parisienne servira de modèle au premier magasin Léa Nature situé près de son usine à Périgny (17), qui sera rénové et agrandi (300 m² au lieu de 150 m²) l’an prochain. Il sera équipé de trois cabines de soin et d’un hammam. Certains produits alimentaires et de beauté seront aussi vendus en vrac ou au litre, comme la société le fait déjà dans son concept-store, Envie de Nature, ouvert il y a cinq ans à La Rochelle. Elle y vend également d’autres références que les siennes. «Nous le considérons comme un laboratoire», indique Charles Kloboukoff, PDG fondateur de Léa Nature. Les cosmétiques du groupe sont diffusés à 60% en GMS et à  40% en réseau spécialisé (plus d’un millier de magasins bio, 900 parapharmacies, 700 officines).

Facebook
Twitter