Portrait : Rémi Pulvérail crée son fablab du parfum

DR

On le connaît pour avoir été «Monsieur sourcing naturels» chez Givaudan durant onze ans. Sensibilisé au marché de la parfumerie de niche par sa femme qui tient Le bistro de la beauté à Annecy, Rémi Pulvérail vient d’ouvrir L’atelier français des matières dans la technopole d’Archamps, à quelques kilomètres de Genève. L’idée, à l’instar des nouveaux laboratoires de fabrication (dits fablab) qui mettent à disposition de tous des outils industriels, est de proposer un service de création et de production totalement intégré, de la conception de la fragrance à son embouteillage. «Pour le parfumeur indépendant, nous offrons une carte de 250 ingrédients, dont 35 sont exclusifs. Grâce à mon expérience passée, j’ai repéré des produits uniques comme l’ancienne recette de la bergamote exprimée à l’éponge ou encore un vétiver distillé à basse pression et nettoyé à la main.» Un autre atout du concept est de mettre des évaluateurs chevronnés à disposition des petites marques de niche, pour éviter tout jus déceptif. «Mon ambition est de repenser l’interaction des métiers avec un modèle plus transparent et, surtout, de rassurer le consommateur au travers d’une charte d’excellence.»

En savoir + : www.atelier-francais-des-matieres.fr

Facebook
Twitter