Quel avenir pour Douglas ?

DR

Advent International, propriétaire à 80% de Douglas depuis 2012, songerait à vendre le fleuron du groupe, autrement dit la parfumerie, la plupart des autres activités (mode, bijouterie, librairie…) ayant été ou allant être cédées. Le recentrage de Douglas sur la beauté a évidemment été confirmé par le rachat de Nocibé en 2014. Cette acquisition a fait du nouvel ensemble, avec 1 800 magasins et un chiffre d’affaires aux alentours de 2,5 milliards d’euros, un leader européen numéro un ou deux sur chacun de ses dix-huit marchés avec bien sûr l’Allemagne et la France en tête de liste. A l’heure où nous bouclons, on ne peut qu’émettre des hypothèses : un autre fonds, un distributeur qui chercherait à se renforcer en Europe continentale… Les cartes de la distribution sélective n’ont pas fini d’être battues.

Facebook
Twitter