« A nous, distributeur, de prouver que la beauté est accessible »

Comment s’est conclu 2014 pour Nocibé ?

Isabelle Parize : L’année s’est conclue, au sens propre, par l’annonce, la veille de Noël, de l’achat de 43 points de vente franchisés Douglas qui ont rejoint le réseau il y a quelques semaines. Nocibé poursuit sa croissance pour devenir le référent de la parfumerie sélective en France. L’année s’est aussi terminée par une jolie campagne à la télévision autour de notre palette Nocibé qui s’est très bien vendue, preuve que notre enseigne a su devenir une marque.

Comment se passe l’intégration de Douglas ? et de ses franchisés ?

I. P. : 2014 aura marqué une nouvelle étape pour Nocibé : nous avons grandi ! Ce rapprochement avec Douglas était une évidence mais aussi une exigence. L’intégration s’est très bien passée car nous partagions les mêmes valeurs et la même culture. Dès le mois de septembre 2014, l’ensemble des magasins proposait la même offre, les caisses et les programmes de fidélité étaient harmonisés et les conseillères bénéficiaient de formations. Nocibé est aujourd’hui le leader en France en nombre d’implantations et l’acquisition fin décembre de 43 magasins issus de la franchise prouve que notre ambition reste intacte.

Où en est la marque Nocibé ?

I. P. : Ce sont aujourd’hui 1400 références contre 238 en 2011 et 861 en 2013. C’est une gamme très large de produits de qualité, allant de la crème solaire au vernis à ongles. Cette gamme rappelle l’une des valeurs fondatrices de Nocibé : l’accessibilité. Elle tire la croissance sans pour autant cannibaliser le sélectif. Surtout, la marque propre permet d’attirer une nouvelle clientèle. Seules 28% des femmes entrent en parfumerie et selon un récent sondage, les Français considèrent que le premier prix en parfumerie est de 85 euros. A nous de leur prouver le contraire et nous nous y employons, en particulier à travers ces produits de la marque propre.

Et les Bellista ?

I. P. Nous venons d’ouvrir un troisième Bellista en région parisienne, à Saint-Quentin-en-Yvelines, après celui de Leers et d’Évry 2. Ce concept original de petites boutiques est inspiré des nouvelles attentes des consommatrices. Il propose une expérience beauté sur place et à emporter avec un mix de produits Nocibé et de services express (soins des cheveux, bar à ongles, maquillage, épilation, soins du visage et du corps). Les clientes ont très bien accueilli ce concept et, c’est une très grande fierté pour toutes les équipes de Nocibé, un Bellista a vu le jour à Dresde en Allemagne en novembre 2014.

Comment élargir la clientèle des parfumeries ?

Vaste question ! En tant que distributeur, il faut savoir toujours innover,  s’adapter aux nouveaux modes de consommation, voire les anticiper. Nocibé a mis en place toute une série de services allant du click & collect à, récemment, la création en ligne de parfums sur mesure. En tant que marque, il faut prouver que la beauté peut rimer avec accessibilité et proposer des produits de qualité à des petits prix et des services. C’est ce que nous avons voulu faire, notamment, avec les Bellista. Le champ des possibles est encore vaste car il reste à convaincre presque trois quarts des femmes d’entrer en parfumerie et ensuite nous nous attaquerons aux hommes ! Et en parallèle, l’offre est de plus en plus large. A nous, distributeur, de prouver que la beauté est accessible.

Facebook
Twitter