Carte blanche : Christophe Raynaud

DR

Parfumeur chez Firmenich, le coauteur du récent La Nuit Trésor et du blockbuster 1 Million est un passionné de fleurs, en particulier de la violette : une matière «au fichu caractère» dont il aime toutes les facettes.

Les hommes qui ont compté

«Dès l’Isipca, Michel Almairac m’a pris sous son aile chez Créations Aromatiques. C’est une personne que j’admire et un très grand parfumeur. Il m’a appris à écrire simplement et m’a inculqué l’importance de la rigueur lorsqu’on formule. Il y a ensuite Maurice Roucel, chez Symrise, qui m’a enseigné l’art de composer hors des sentiers battus : avec force, puissance et overdose.»

 

Les matières premières qui l’ont marqué

«J’adore les fleurs. Quels que soient la famille olfactive ou le genre du parfum, j’ajoute toujours des notes florales pour leur naturalité. 1 Million, par exemple, contient de l’absolu de rose. J’aime d’ailleurs les fleurs dans les masculins : elles donnent un côté décalé, surprenant. J’ai une obsession pour la violette, que j’ai façonnée dans Simply Jil Sander. Ma fille s’appelle Violette et elle a en commun avec la fleur d’être petite avec un sacré caractère ! C’est une matière très facettée : verte, florale, puissante… Masculine ou féminine. Chez Firmenich, j’ai accès à une grande variété de matières premières naturelles et à une multitude de procédés d’extraction donnant naissance à des qualités aux facettes jamais explorées.»

 

Les sources qui l’inspirent

«Essentiellement les voyages que je fais dans le cadre de mon activité : pour des récoltes ou l’étude de nouvelles variétés botaniques. J’y découvre ou redécouvre des matières premières, comme la tubéreuse que j’ai retravaillée dans Jeu d’Amour de Kenzo. Récemment, je suis allé en Inde et cela a été très inspirant car j’ai découvert de nouvelles variétés de fleurs. Je suis aussi passionné par les marques : leur histoire, leur identité… Je travaille avec passion lorsqu’il s’agit d’une griffe que j’aime.»

 

Les parfums qu’il porte

«Grey Flannel de Geoffrey Beene. La sobriété de son flacon et son étui en flanelle ont attiré mon attention, puis la senteur florale élégante de la violette, dans toutes ses facettes vertes. Ce parfum floral est racé et masculin, sexy sans être lascif.»

Son parcours

Désirant être parfumeur depuis l’adolescence, Christophe Raynaud intègre l’Isipca après des études de chimie. Diplômé en 1992, il fera toute sa carrière dans la parfumerie fine, passant chez Drom en 1994 puis Symrise en 2000. Il rejoint Quest en 2006, avant que la société ne soit rachetée par Givaudan. En 2012, il entre chez Firmenich. Il fait partie des auteurs de 1 Million de Paco Rabanne (2008, avec Olivier Pescheux et Michel Girard), d’Insolence (2006 avec Maurice Roucel) et My Insolence de Guerlain (2007) ou, plus récemment, de Jeu d’Amour de Kenzo (2014, avec Daphné Bugey), de Simply Jil Sander de Jil Sander (2014) et de La Nuit Trésor de Lancôme (2015, avec Amandine Marie).

Facebook
Twitter