Soin jeunesse : le grand retour des capsules

Passée la première vague, revoici les soins visage en format monodose. Elizabeth Arden, qui avait imaginé ce contenant avec le lancement des capsules Ceramide au début des années 90, compte forcément prendre part à ce renouveau. L’occasion de se relancer aussi sur le segment anti-âge en France. En parallèle de sa boîte dorée historique, Arden propose une ligne pour les premiers signes de l’âge (25-40 ans) : Flawless future powered by Ceramide. Parmi les trois produits, aucune capsule, mais un sérum constitué de billes d’actif, la nouvelle façon de proposer la juste dose, préservée jusqu’au dernier instant. C’est cette protection des actifs qui est mise en avant dans le concept du géant américain Nu Skin ou chez Onagrine, qui assure préserver «toute la quintessence des extraits purifiés de chaque molécule active». Chez Weleda, pharmacie oblige, la capsule laisse place à des unidoses sous forme d’ampoules.

promesse La juste dose quotidienne pour lutter contre les signes de l’âge, avec un format ludique autant qu’hygiénique.

distribution Sephora.fr et magasin des Champs-Élysées pour Ceramide, pharmacies pour Onagrine et Weleda, en avril. Site Internet Nu Skin, depuis février.

 

Elizabeth Arden Ceramide (60 unités, 95€) et gamme Flawless Future by Ceramide (trois produits de 42 à 65€). Onagrine Global expertise sérum (30 doses, 54€), Nu Skin Tru Face Essence ultra (60 unités, 220€), Weleda Complexe lissant (sept ampoules x 0,8ml, 20,30€)

Facebook
Twitter