Saga : striVectin creuse le sillon de l’antirides

Détourné de son usage initial – la lutte contre les vergetures –, ce soin pour le visage s’est vendu à plusieurs millions d’exemplaires dans le monde. Notamment chez Sephora France, qui le commercialise en exclusivité depuis dix ans.

2002 Un soin multi-usage.

Le laboratoire américain Klein Becker envoie à un panel de testeurs des échantillons d’une formule antivergetures qu’il vient de mettre au point. Sur le produit, une seule inscription : «crème topique». Certains testeurs l’appliquèrent sur le visage et constatèrent que leurs rides s’estompaient. Ils notèrent également que leur peau paraissait aussi plus éclatante. Fort de ces observations, le laboratoire ajouta sur le soin la mention «antirides» à celle d’«antivergetures». La marque devient rapidement un succès mondial avec la vente d’un tube toutes les 59 secondes.

 

2005 L’arrivée en France.

StriVectin est lancée en France. Elle fait partie des premières marques diffusées en exclusivité chez Sephora. Comme aux États-Unis, les consommatrices apprécient avant tout ses propriétés anti-âge. En six mois, la chaîne de parfumeries en écoule plus de 90 000 unités, soit plus de 2 500 par semaine. En 2009, StriVectin est achetée par le fonds d’investissement Catterton Partners.

 

2010 Inspiration médicale.

La gamme StriVectin est reformulée et repackagée afin d’intégrer la molécule brevetée NIA-114. Celle-ci est issue d’une avancée biomédicale reposant sur plusieurs années de recherche sur le cancer de la peau. Cette molécule a une triple action : elle dynamise les cellules de la peau, elle stimule la réparation de l’ADN et elle renforce la barrière cutanée.

 

2013 Crédibilité scientifique.

La ligne au rétinol est présentée au Congrès mondial de dermatologie, pour démontrer la capacité du NIA-114 à accroître l’efficacité de n’importe quel actif présent dans les soins.

 

2015 Une exclusivité leader.

La StriVectin est à nouveau reformulée. En plus du NIA-114, elle renferme un complexe, le Collagex-CE Wrinkle Repair, qui stimule la production de collagène de type III dit de jeunesse pour diminuer les rides. Également revue, la TL Advanced Visage et Cou est numéro un des ventes dans sa catégorie aux États-Unis. Avec sa trentaine de références, la marque annonce une progression de 7% en valeur chez Sephora France (330 portes) en 2014 et se classe au premier rang des marques exclusives de soin chez Sephora Europe.

Facebook
Twitter