RC Concept : Raphaël Cohen

©RC Concept

Après des débuts dans le milieu de la grande distribution, cet entrepreneur s’est mis au service des marques de beauté de luxe. Son groupe, construit par acquisitions successives, compte aujourd’hui six sociétés.

Il le dit lui-même : rien ne le destinait à devenir le patron de 185 personnes. Raphaël Cohen, le fondateur du groupe RC Concept, spécialisé dans la PLV haut de gamme fabriquée en petite série, considère que la vie est faite d’opportunités qu’il faut savoir saisir. C’est d’ailleurs ainsi que son entreprise a pu mettre un pied dans le monde de la beauté. «Au début des années 2000, alors que j’étais en vacances, j’ai rencontré une responsable de la PLV chez Guerlain», raconte-t-il simplement. Quelque temps après ce premier contact, sa société commence à travailler avec la marque. Un tournant dans son histoire.

Une palette de métiers connexes

Créée en 1990 en tant qu’agence de communication dédiée à la grande distribution, RC Concept s’est concentrée ensuite sur la PLV et sur les marques de beauté de luxe. Pour mieux servir ses clients, Raphaël Cohen n’a pas hésité à embrasser une palette de métiers connexes. En 2007, il rachète ainsi Nisse Cartonnage, son fournisseur de matière première, dont le dirigeant part à la retraite. Il acquiert également Logostyle, une entreprise spécialisée dans l’impression numérique. Au cours de cette période, les collaborations se multiplient. «Il y avait un marché à prendre, explique le dirigeant, les marques se sont rendu compte de l’importance stratégique du point de vente.» Devenu fabricant, il poursuit dans cette voie en achetant en 2009 Concept PLV, une unité de façonnage de carton en petit format, avec notamment l’objectif d’exploiter des chutes de matériau.
À présent, le groupe compte six sociétés (RC Concept Opérationnel, C10Play, RC Image, Phidap, Nisse Cartonnage et Concept PLV), organisées par typologie de métier (agence, impression, fabrication). «Nous apportons un service à nos clients à toutes les étapes, nous avons créé une offre à 360°», souligne le fondateur. RC Concept a livré pas moins de 220 000 PLV en 2014, pour un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros, en progression d’environ 15%. Derrière ces chiffres : des individus. S’il est à l’origine de cette histoire, Raphaël Cohen a conscience de l’apport de ses équipes. «Très tôt, j’ai investi dans l’humain, affirme-t-il. Si nous fonctionnons bien aujourd’hui, c’est aussi parce que nous faisons confiance à nos collaborateurs.»

La diversification en marche

Et il ne compte pas s’arrêter là. L’objectif pour 2015 est de passer à 35 millions d’euros de chiffre d’affaires. Pour y parvenir, les projets sortent des cartons les uns après les autres. En début d’année, le groupe a inauguré une usine de tabletterie plastique pour répondre aux demandes de meubles spécifiques destinés aux grands magasins. S’il existe seulement quelques points de vente de ce type par grande ville en France, à échelle européenne, le marché est considérable.
RC Concept projette également d’ouvrir, dans un futur proche, une menuiserie. Le métal, quant à lui, restera sous-traité. La société prévoit aussi de se tourner vers le milieu particulier des aéroports, pour lequel elle doit, ainsi que les employés qui se rendront sur le terrain, obtenir des autorisations légales (voir CosmétiqueMag n°154, p. 73). Mais pas de précipitation pour cette nouvelle étape : «Nous prenons notre temps pour étudier les besoins de nos clients», commente Raphaël Cohen. Une stratégie qui devrait permettre de privilégier une croissance sereine et maîtrisée.

Son parcours

Après ses études, Raphaël Cohen travaille pendant cinq ans au service communication du groupe E.Leclerc. Il fonde l’agence de publicité RC Concept en 1990. Son parcours se confond avec celui de son entreprise, qui a élargi son savoir-faire au fur et à mesure pour devenir une spécialiste de la PLV présente dans plusieurs pays. Elle comprend ainsi des bureaux commerciaux en Italie, en Espagne, en Pologne et en Chine. Dans les années à venir, Raphaël Cohen souhaite en parallèle de son activité en France, renforcer la présence de son entreprise à l’international.

Facebook
Twitter