Portrait : Nicolas Chabot pilote Le Galion

Sylvie Malfray

Expert de la parfumerie, Nicolas Chabot a récemment repris la marque Le Galion, maison créée en 1930 par le prince Murat et ayant appartenu au parfumeur Paul Vacher (Miss Dior et Arpège de Lanvin) de 1935 jusqu’à sa mort, en 1975, et endormie depuis. C’est «Le Galion qui m’a trouvé», insiste Nicolas Chabot. Passé chez Lauder, Givenchy ou encore Lancel, et à la tête de sa société de design olfactif Aether (qui travaille avec Colette ou Jaeger LeCoultre), il découvre un flacon en 2012 dans une brocante. «Mon entourage m’incitait à lancer une marque, mais je n’avais pas envie d’un nouveau concept, raconte-t-il. Après ma découverte, j’étais intrigué et me suis renseigné sur la maison.» Charmé, Nicolas Chabot la reprend et, épaulé par la fille de Paul Vacher, la reconstruit. En 2014, sortent neuf fragrances du Galion reformulées, dont Sortilège, Snob ou Special for gentlemen. Une dixième, Le Vétiver, sera relancée en 2015, avec trois autres fragrances inédites, symboles du renouveau de la maison. 

Facebook
Twitter