Pharmacie : SVR révèle sa nouvelle identité

DR

Après sa reprise par le patron de Filorga, la marque vendue en pharmacie cherche à retrouver de la croissance.

Il s’agit de son premier lancement depuis deux ans. Autant dire que la gamme d’hydratants visage de SVR revêt une importance toute particulière. C’est avec elle que la marque dévoile son nouveau visage, symbole de sa reprise en mains. L’année 2014 a en effet été une période de transition. Après son placement en redressement judiciaire, la société a été rachetée par Didier Tabary – président des laboratoires Filorga –, entré au capital à hauteur de 70% en janvier 2014. Pour être rapidement relancée, SVR a bénéficié d’investissements immédiats. La direction a été renouvelée, avec notamment l’arrivée de Benoît Beyls au poste de DG et de Sophie Goldberger comme directrice marketing, tous deux anciens l’oréaliens.

Rationalisation de l’offre

Désormais, ce sont les produits qui entrent en scène, avec la ligne Hydraliane (deux crèmes hydratantes et deux BB creams, toutes en 40 ml, 12,50 euros ou 14 euros), disponible à partir de ce mois-ci. «SVR est connue pour des problématiques de peau spécifiques, nous souhaitons désormais l’ancrer dans plus de quotidienneté», explique Benoît Beyls, son directeur général. Outre cette gamme d’hydratation, la marque reviendra en mai sur la toilette du visage et en septembre sur l’acné. Cette refonte de l’offre s’accompagne d’une rationalisation de 25% du nombre de références, pour une meilleure lisibilité de la part des consommateurs et des pharmaciens.
Afin de séduire un public plus large, les packagings arborent un nouveau design réalisé en interne. Outre le logo de la marque et le nom de la ligne, ils mettent en avant l’actif de référence utilisé dans le produit. «C’est une manière de souligner notre capacité de formulation», précise Benoît Beyls. Une caractéristique qui permet également de rester proche des pharmaciens. Sur la partie inférieure des tubes figure un serpent enlaçant une rose dans un cercle où l’on peut lire le nom des fondateurs, «Docteurs SR Vernet». Les gammes conservent leur couleur d’origine, ce qui permettra de les laisser côte à côte le temps du renouvellement. Mais celui-ci va s’effectuer rapidement : les packs redesignés seront implantés d’ici à juillet.
En parallèle, les équipes travaillent sur une amélioration de la distribution, indispensable pour renforcer la visibilité de SVR, distribuée dans 1 500 pharmacies en France. L’objectif est de convaincre 400 points de vente supplémentaires dès 2015. Pour y arriver, ses équipes commerciales ont été renforcées. La marque dispose désormais d’une vingtaine de délégués pharmaceutiques, une force de vente qu’elle partage avec Filorga. Mais, elle compte également une quinzaine d’animatrices qui lui sont dédiées. «Aujourd’hui, la société est armée pour faire face aux défis qui l’attendent», affirme Didier Tabary. L’objectif est de réaliser 40 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2015, soit une croissance de 20%. Verdict en fin d’année.

Facebook
Twitter