Parfum : Nina Ricci se libère

Après la série des Nina qui s’adressait plutôt aux jeunes filles, la marque du groupe Puig sort L’Extase, un parfum pour des femmes plus mûres, avec une campagne sur le thème de l’érotisme.

Une communication autour des fantasmes féminins

Un corps nu et tendu dans des draps blancs, tout entier offert au plaisir… Il sera bien difficile de ne pas remarquer la campagne pour le dernier parfum de Nina Ricci. «Nous avons voulu parler de l’érotisme d’un point de vue féminin. Pour une femme, une main qui serre un drap, ça dit l’extase», indique Ana Trias, VP Prestige et premium brands chez Puig. Et si le résultat semble sulfureux, tout est dans la suggestion, rien n’est vraiment dévoilé, ni grossier. D’autant que ce corps alangui, photographié par Dominique Issermann, n’est autre que celui de la belle Lætitia Casta, célèbre top model devenue actrice et par ailleurs égérie L’Oréal et Dolce & Gabbana. C’est elle qui a été choisie pour incarner ce parfum qui chuchote à l’oreille des femmes : «Libérez vos fantasmes».

 

Un flacon très couture

Reprenant la forme d’un «clutch» – pochette que l’on glisse sous le bras pour sortir –, le flacon de L’Extase se veut plus chic et couture que ceux qui l’ont précédé. Son capot, notamment, ressemble au petit verrou que l’on tourne pour ouvrir une telle pochette et libérer les quelques effets personnels qu’elle renferme. Face avant, sur le verre légèrement teinté, une plaque dorée a été apposée. Elle porte le nom et l’adresse de la très sélecte marque de mode : Nina Ricci – 39 avenue Montaigne – Paris.

 

Un jus signé Francis Kurkdjian

Pour composer cette fragrance à forte portée érotique, annoncée comme une «évocation du désir féminin», Puig a choisi le parfumeur Francis Kurkdjian (Takasago). C’est lui qui a construit ce floral oriental poudré, autour d’un bouquet de fleurs blanches au cœur duquel émerge une rose, caressée par des notes de benjoin de Siam et de cèdre de Virginie. Un parfum au sillage puissant, véritable signature pour une véritable femme…

 

Un troisième pilier

Créé en 1948, L’Air du Temps est devenu le classique historique de la franchise Nina Ricci. Depuis, la série des parfums Nina et leurs histoires de pommes d’amour avaient séduit les jeunes filles. Le lancement de L’Extase a vocation à parler aux femmes, avec un parfum dans l’air du temps… d’aujourd’hui.

 

L’Extase de Nina Ricci, Eau de Parfum, 30 ml (50€), 50 ml (70€) ou 80 ml (90€). Depuis mars aux Galeries Lafayette, en avril en parfumeries et grands magasins. 

Facebook
Twitter