Les coulisses de la création : le gentleman en mode week-end

Pix'HEL Productions - Charly HEL

Avec Casual Chic, la maison Givenchy propose une version décontractée de son jus masculin, pour un homme en bras de chemise.

Le troisième homme

Avec le lancement de Gentlemen Only en 2013, Givenchy a commencé à écrire une belle histoire au masculin, poursuivie l’an dernier avec l’arrivée d’une version intense. «En deux ans, Gentlemen Only est devenu un vrai succès : nous sommes déjà dans le top 5 dans les grands pays, top 20 en France, et encore en train de grimper», a rappelé Thierry Maman, directeur général de Givenchy, en présentant le troisième opus de la série. Avec Casual Chic, la maison s’attelle à dévoiler une nouvelle facette du parfait gentleman : la décontraction élégante.

 

Un jus smart

Cardamome, genièvre et gingembre. Avec un trio d’épices en tête, ce jus affiche d’emblée plus de fraîcheur. Signé par Jean Jacques (Takasago), comme ses prédécesseurs, il conserve néanmoins sa signature boisée en cœur, sa note de fond originelle, appuyées par l’amertume de la feuille de bouleau. «Nous sommes dans la lignée des grands épicés boisés que sont Cacharel pour homme, Cerrutti 1881 ou Terre d’Hermès, explique Françoise Donche, l’olfactologue de Givenchy. Nous apportons également une fraîcheur très affirmée avec un effet long-lasting, qui tient encore six heures après.»

 

Un jeu de couleurs bien exploité

Tout en transparence, le flacon conserve sa forme initiale. Mais il est impossible de le confondre avec ses prédécesseurs. Pour être vraiment Casual, il a joué la différence en se parant d’une couleur tendance, le orange. Son côté vitaminé apporte du peps et du contraste à la bouteille. La teinte est pourtant là de façon assez restreinte : un simple liseré sur l’étiquette et sur toute la hauteur du tube plongeur.

 

Un vrai gentleman pour égérie

Avec ses fossettes et son sourire de gentil, plus un zeste d’espièglerie pour charmer, Simon Baker est une égérie en phase avec le nom du jus et l’histoire publicitaire que la marque raconte depuis le premier film. «Après avoir sacrifié son costume sous la pluie et attrapé froid en laissant sa veste à son amoureuse, Simon va être beaucoup plus relax pour affronter ses nouvelles péripéties», prévient Thierry Maman. Cette fois, le bel Australien, connu pour ses frasques de Mentalist, se promène à vélo dans Paris. Et il va «se sacrifier» en faisant monter une jeune femme sur sa bicyclette, alors qu’elle se trouvait coincée au milieu de travaux. Dans le film signé Jonas Akerlund, un petit coup de sonnette vient apporter le twist d’humour nécessaire, comme une fanfaronnade de vainqueur. Une version très Gentlemen Only du gars qui sifflerait une jolie fille dans la rue.

 

Gentlemen Only Casual Chic, EdT 50 ml (62,50€) ou 100 ml (87€). Avant-première chez Sephora du 2 mars au 15 avril, puis en parfumeries et grands magasins

Facebook
Twitter