L’actualité du packaging

salon

Cosmopack s’installe à Bologne

Lors de la 48e édition de Cosmoprof à Bologne (Italie), qui aura lieu du 20 au 23 mars, se tiendra également Cosmopack (du 19 au 22 mars), le salon dédié au packaging des produits de beauté, réparti sur quatre halls du centre des expositions. Des fabricants d’emballages primaires (pots, flacons, tubes, pompes) et secondaires (applicateurs, étiquettes, sacs…) en provenance de 33 pays sont présents. Depuis quelques années, les visiteurs peuvent découvrir les secrets de fabrication d’un produit en particulier. En 2015, un espace spécial est ainsi dédié à la fabrication du mascara (pavillon 15A).

 

compacts

Toly prêt pour la cushion cream

En début d’année, le spécialiste du packaging beauté a inauguré son nouveau siège à Malte, qui intègre un centre d’innovation. Celui-ci comprend notamment une bibliothèque rassemblant tous les types d’emballages standard proposés par le fabricant. Il permet d’accueillir les clients qui souhaitent travailler à l’élaboration de produits. En attendant, Toly continue de proposer des nouveautés. Parmi les plus récentes, une gamme de boîtiers compacts destinés aux cushion creams. Leur fermeture hermétique permet de bien conserver la formule. La partie interne peut se retirer pour en faire un packaging rechargeable. Idéal pour une utilisation nomade, le boîtier intègre un miroir ainsi qu’un applicateur. Cette solution est disponible sous différentes formes pour des contenances de 10, 15 et 20 g.

 

parachèvement

Mega Airless peaufine les flacons

Disponible pour l’ensemble des contenants et capots de toutes les gammes de ce spécialiste des emballages airless, le laquage Soft Touch donne un toucher velouté au packaging. Obtenu grâce à la présence de pigments matifiants, il permet de créer des contrastes visuels. Douglas, par exemple, a fait le choix d’un doseur Mega Airless décoré d’un vernis Soft touch sérigraphié pour un soin visage de sa gamme Naturals sorti fin 2014.

 

soins

Quadpack accompagne le luxe

En début d’année, le fournisseur espagnol a inauguré une usine à Torrelló, en Catalogne. Toutes ses capacités industrielles sont rassemblées sur ce site de 10 000 m², qui comprend plusieurs usines et entrepôts. Si Quadpack est présent dans la parfumerie, le maquillage et le soin, ce dernier segment est à l’honneur en ce moment. Le fabricant sort une gamme d’emballages aux formes élégantes, adaptée aux neuf traitements les plus courants – de l’hydratant corporel à l’huile capillaire – et destinée aux marques premium. Quadpack met également en avant son coffret de programme de soins personnalisés, initialement présenté lors de Luxe Pack. Il se compose d’une mini-seringue airless, d’une spatule en zamac ainsi que de 14 pots miniatures. Le concept : chaque jour, le consommateur ouvre un pot et y verse une dose de sérum. La spatule permet de mélanger et d’appliquer la formule.

 

applicateurs

Albéa, expert ès mascaras

Le géant du packaging, qui vient d’inaugurer en Italie une usine dédiée aux applicateurs, lance une nouvelle famille de brosses de mascara en fibres. Les trois références, qui répondent aux noms d’Iris, Camélia et Violet, sont multifonctions. Elles sont issues de l’association de deux technologies pour des effets maquillage uniques.

 

pinceaux

Cosmogen pense aux peaux fragiles

Avec son nouveau pinceau antibactérien, Cosmogen pourrait bien séduire les marques qui prennent soin des peaux sensibles et réactives. La spécificité de cet accessoire conçu pour appliquer les soins nettoyants et purificateurs réside dans ses poils en fibre naturelle, traitée au charbon actif, aux propriétés antibactériennes. Sa finesse lui permet de bien pénétrer les pores pour un nettoyage en profondeur. Son toucher doux garantit une application agréable. Doté d’un manche en bois, ce pinceau peut être personnalisé par sérigraphie.

 

PLV

L’Oréal et les TG durables

Outil indispensable pour les marques de grande distribution, les têtes de gondole ne sont pas les championnes du bilan carbone. Ces PLV à usage unique sont en effet génératrices de déchets (environ 1000 tonnes pour pour une grande enseigne alimentaire). Dans le cadre de son programme Sharing Beauty with all et de son volet développement durable, la direction achats de L’Oréal Produits grand public France a donc décidé de créer une nouvelle génération de PLV. Eco-conçues avec des matériaux recyclables et des éléments qu’on peut désolidariser, sur un modèle harmonisé entre les trois affaires, d’un poids réduit pour optimiser le chargement et pouvant être réapprovisionnées, ces box doivent maintenant être plébiscitées par les magasins. À charge pour les achats de L’Oréal de faire le lien entre les prestataires et les points de vente, de prouver à ces derniers que le développement durable peut aussi être profitable.

Facebook
Twitter