Edito : parfum de fête

On parle de shopping experience à tout va, quel que soit le secteur. Il semblerait que, sans elle, il n’y ait point de salut, surtout dans un univers aussi sensoriel que celui du parfum et des cosmétiques. Même si la consommatrice se plaît volontiers à rêver, et à s’identifier à Julia Roberts ou à Charlize Théron au milieu des effluves de La Vie est Belle Lancôme ou de Dior J’Adore, elle revient vite à la réalité quand elle arrive à la caisse. C’est pourquoi, une grande partie d’entre elles attend la fête des Mères ou Noël pour se faire offrir un parfum, cadeau par excellence que les enseignes accompagnent souvent d’autres attentions (p. xx). Deuxième période commerciale de l’année, la fête des Mères est aussi l’occasion de faire découvrir des soins en institut. Une parenthèse de bien-être présentée dans un coffret cadeau pour tous les budgets puisque les chaînes de parfumeries proposent désormais leurs protocoles, à des tarifs accessibles, en plus de ceux des marques. Une vraie expérience pour toutes.

Facebook
Twitter