Déo : la guerre des mini

Alors que les petits formats se multiplient en parfumerie, en GMS, c’est au rayon déodorants qu’a lieu la guerre sur les petits formats. En effet, en plein développement de ses «compressés» (petits formats promettant le même usage que les sprays traditionnels), Unilever a peu apprécié l’initiative de Beiersdorf qui lançait ses formats «pocket» à la marque Nivea. Si peu apprécié que le premier a attaqué le second devant le tribunal de commerce de Paris et obtenu que Beiersdorf France – premier pays à lancer cette nouveauté – arrête la fabrication et la commercialisation de cette référence. Quelques semaines plus tard, les deux parties sont arrivées à un accord. Pas de retrait, donc, mais une légère modification du design avec, notamment, un mini-sac à main stylisé sur le flacon. Celui-ci est l’argument de Nivea pour expliquer ce lancement. 85% des sprays sont proposés en 200 ml or, les femmes ont besoin d’un format nomade pouvant aller dans un sac à main pour utiliser leur déodorant dans la journée. «Nous ne vendons rien d’autre qu’un format pocket», assure-t-on chez Beiersdorf.

Facebook
Twitter